AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Dim 14 Mar - 18:30

Alexander avait bien hâte de monter à bord du Titanic, mais peut-être pas pour les raisons qu'on s'imagine. Si pour beaucoup, le paquebot était une nef de rêve, véritable œuvre de l'homme en se début de vingtième siècle, pour lui, il s'agissait plutôt d'un abri. Contre quoi? Suffit de voir ses parents s'agiter sur le quai en contre-bas, alors que lui donne ses papiers à l'officier à l'entrée. En effet, ceux-ci semblaient souffrir depuis quelques jours d'hystérie du mariage. Eh oui, leur fils va traverser le grand océan pour retrouver sa promise en Amérique. Accompagné de sa sœur, celle-ci fit un petit commentaire alors qu'il reporte son regard sur l'officier qui lui souhaite la bienvenue à bord du Titanic.

Il attendit sa sœur, puis marchait avec elle du long des ponts, se dirigeant vers leurs appartements. Ils étaient suivis de peu par un majordome qui transportaient leurs affaires. Au tournant d'un corridor, il aperçoit une jolie dame qui vient vers lui, en direction inverse et qui, au moment où elle passe près de lui, perd pied dans les plis de sa robe et lui tombe dessus, lui l'attrapant dans ses bras, la tenant sans trop d'effort. Sourire en coin, il laissa échapper un petit "Eh!" de surprise, puis son sourire s'agrandit alors qu'il la regardait. C'est que se voyage pourrait bien être intéressant si toutes les femmes à bord sont aussi belles. Derrière, il entend sa sœur soupirer, se disant sans doute que son frère ne changera jamais, malgré la bague de fiançailles qu'il porte au doigt. Il lâche doucement la jeune femme quand elle reprend pied et lui dit que ce n'est rien. La pauvre se dépêcha d'ailleurs de reprendre son chemin et Alexander se retourna un peu pour la voir s'en aller, sa sœur lui donnant un petit coup de coude au passage, disant aux majordomes de reprendre le chemin vers leurs cabines. En chemin, le jeune avoua qu'il aurait peut-être dû mieux s'habiller, plutôt que de porter se manteau noir typique des aristos britanniques, accompagné d'une chemise blanche assez simple et de pantalons et de souliers chics. Sa sœur répondit que tout allait pour le mieux et qu'il n'avait pas à s'en faire.

C'est ainsi que quelques minutes plus tard, alors que sa sœur s'installaient dans leurs appartements, faisant ouvrir les bagages et tout, Alexander lui dit qu'il allait prendre l'air sur la promenade. Le Titanic était toujours amarré et l'action semblait se passer sur les ponts, alors que les gens continuaient d'affluer à bord. Il marchait avec son air habituel, sûr de lui, le dos droit, mais sans nécessairement paraître aussi prétentieux ou aristocratique que certains de ses semblables. En cette belle journée, une certaine modestie émanait de lui. Il aperçoit alors la demoiselle de tout à l'heure, assise sur un banc, alors que tout le monde est près du bord de la rambarde, saluant ceux en contre-bas. Esquissant un petit sourire, il enlève aussi sa bague et la range dans la poche de son manteau. Il se dirige ensuite et interpelle la demoiselle.


-Belle journée n'est-ce pas? Je ne sais pas si vous me reconnaissez, nous n'avons pas vraiment eu le temps de faire les présentations tout à l'heure.

Une fois les présentations faîtes, et sûrement qu'il le fera avec politesse et galanterie, comme le vrai gentleman qu'il peut parfois être, il suggère, souriant, semblant visiblement de bonne humeur et sans aucun soucis quelconque.

-Vous n'avez personne à saluer? Allons, venez, il faut faire comme tout le monde. Je ne crois pas qu'il y ait des gens que je connaisse en bas, mais ça ne fait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin •• « Je suis un membre du staff »

avatar
Féminin messages : 76
█ Date d'inscription : 03/03/2010
█ Classe : Première classe
█ Situation : Célibataire
█ Pensées :
♥ il faut aimer pour survivre !



Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Toxic Glam
♣ Points membre:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Dim 14 Mar - 19:18

Mes chers parents qui tiennent tellement à leur fille, non que dis-je ils tiennent à moi seulement quand ça les arrange, bref je devais partir avec eux à bord du Titanic en direction de New York pour aller rendre visite à mes grands-parents que je n'ai pas vu depuis un certain temps je dois l'avouer. Mais mes parents ont annulé leur voyage, ils ont eu un empêchement, niveau travail sûrement, je n'ai préféré ne pas leur poser la question à ce propos, car leur vie m'intéresse guère. Mon père si bon a gentiment offert à la bonne sa place, mes parents lui ont ordonné de me surveiller jour comme nuit quoi qu'il arrive. Cela ne m'enchante vraiment pas, déjà que je déteste la bonne, toujours à être derrière moi et surveiller mes fait et geste.

Le grand jour arrive, qui aurait pu m'imaginer loin de mes parents pour quelques jours, eux qui ne veulent pas me lâcher, j'avais une tonne de valises, normalement je n'avais rien oublié de précieux à mes yeux, tout était là près à m'accompagner, enfin même si j'aurai bien voulu jeter la bonne dans l'eau avant de devoir partir, mais cela m'était impossible. Je portais une belle robe que l'on m'avait offert il n'y a pas très longtemps. Je marchais droit devant moi, la bonne s'occupait de donner les papiers à l'officier, quant à moi je décidais de m'arrêter pour l'attendre avant qu'elle ne crie mon prénom devant tout le monde pour savoir où je suis, il fallait que j'évite cela je ne désirais pas me faire remarquer. Une fois que tout fut réglé avec l'officier un majordome pris nos valises et nous conduisîmes à nos cabines, seulement je ne marchais pas très vite, le majordome ainsi que ma bonne était déjà bien loin devant moi, voyant qu'ils prenaient une trop grande avancé, je décidais d'accélérer un peu plus le pas, cependant je n'aurais jamais dû faire ça, car je me pris les pieds dans un plis de ma robe, je faillis même tomber, mais on me rattrapa par le bras attend, je levais les yeux directement pour voir qui était mon sauveur, il avait un sourire en coin et laissa échapper un léger "eh", je me remise donc droite, il me dit que ce n'était rien, je lui fis un sourire pour le remercier et je partis aussitôt en essayant de ne pas tomber. Cela commencé bien, à peine arriver et j'avais déjà failli tomber, qui sait la prochaine fois je tomberais peut-être par-dessus bord.

Après avoir retrouvé ma bonne, j'entrais dans ma cabine, mes valises étaient déposés au côté de mon lit, je dis à la bonne que je n'avais pas besoin d'elle qu'elle devait partir, que je désirais me reposer, elle partit sans broncher, pour une fois. Je n'avais pas envie de défaire mes valises tout de suite, je voulais prendre l'air et oui je ne voulais pas me reposer, c'était uniquement pour qu'elle me laisse en paix.

Je sortie de ma cabine en prenant garde que la vieille bonne n'était pas dans les parages, je sortis sur la promenade de la première classe, la plupart des personnes faisaient de grands signes à leurs proches pour leur dire au revoir, moi je n'avais personne à qui dire au revoir vu que mes parents étaient restés en Angleterre. J'eus un soupire et je m'asseyais sur un banc.

Je vis un homme s'approcher de moi, c'était lui d'ailleurs qui m'avait empêché de tomber tout à l'heure. Il vint me parler, alors je le regardais et l'écoutait, une belle journée, oui c'est vrai.

••• Oui c'est une belle journée, je vous remercie pour tout à l'heure.


Je me levais et lui je lui tendais la main puis je lui dis.

••• Je suis Alexia Macy Ambrozy, mais Alexia suffira et à qui ai-je l'honneur de parler ?

Il me demande si je n'avais personne que je devais saluer en bas, il me dit que ce serait bien de faire comme tout le monde, oui c'est vrai, mais à avouer c'est un peu bizarre de dire au revoir à des personnes à qui je n'ai jamais parlé.

••• Mes parents ont eu un empêchement et n'ont donc pas pu m'accompagner à bord, donc non je n'ai personne à saluer en bas, mais si cela vous fait plaisir, alors allons saluer des personnes à qui on n'a jamais parlé.

       ______

    ALEXIA MACY AMBROZY
    [size=3]a
    Rien n'est petit dans l'amour. Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer. Laure Conan[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Dim 14 Mar - 22:36

En se moment, Alexander se permettait d'être heureux. Il se sentait plus libre que sur la terre ferme. Ses parents ne le lâchaient pas d'une semelle et c'est maintenant sa sœur qui se prêtait à cette tâche, mais elle y serait bien moins assidu. Il avait reconnu assez aisément la demoiselle qui était tombée dans ses bras. D'abord, elle avait quand même un air particulier, malgré le fait qu'il faut bien avouer que si elle avait été parmi les gens au bord de la rambarde, à saluer et tout le reste, il aurait sans doute eu du mal à la remarquer, mais non, elle était juste assez à l'écart. Elle avait l'air d'ailleurs bien pensive, seule dans son coin. Il était temps qu'il apporte un peu de gaieté dans la vie de cette belle maladroite solitaire.

Elle le remercie de nouveau pour tout à l'heure et il esquissa aussitôt son sourire de beaux garçons, aux dents impeccables. Il répond d'ailleurs à son commentaire, disant ses mots comme s'ils allaient de soi. On ne peut pas dire que des filles lui tombent dans les bras tout les jours, quoique, il n'est pas si loin du compte quand on y pense, mais surtout, on ne peut pas dire que d'avoir la demoiselle dans ses bras l'espace de quelques secondes lui ait particulièrement déplu.


-Je vous en pris, ce n'est rien. Je ne suis pas du genre à laisser tomber les gens.

Il fit un petit clin d'oeil, accompagné d'un sourire en coin. Elle lui tend la main et se présente. Alexia Macy Ambrozy... se répète-t-il dans sa tête. Se nom, il croit l'avoir déjà entendu quelque part. Ambrozy surtout, même s'il a connu quelques Alexia. Prenant la main d'Alexia, il l'apporte à ses lèvres, se penchant un peu pour y déposer un baiser digne d'un vrai fils de bonne famille. Il faut dire qu'Alexander connait les règles du jeu, même s'il a parfois tendance à les négliger ou encore pire, à tricher. Elle parle d'honneur et il haussa un sourcil, esquissant un sourire amusé. Il est flatté mais de là à dire que c'est un honneur de le rencontrer. Remarquez que tout compliment est bon à prendre.

-Je vous en pris, tout l'honneur est pour moi... Je m'appelles Alexander Richard Beckett et je suis heureux de vous rencontrer Alexia. Vous permettez que je vous appelles Alexia? Eh, en échange, vous pourrez m'appeler Alexander, ça vous va?

Il parlait avec un brin d'humour, plutôt décontracté, ne semblant pas trop s'en faire avec la forme, mais plutôt avec le fond. N'empêche, le jeune homme est articulé et on reconnait aisément l'accent des fils de bonnes familles londoniennes. D'ailleurs, peut-être a-t-elle déjà entendu parler de la riche et influente famille Beckett, ou plus particulièrement, de son père, Richard Beckett, qui est une figure assez connu de la noblesse et du milieu des affaires. Il s'approche ensuite doucement du bord avec elle, s'appuyant un contre la rampe, regardant Alexia qui lui explique qu'il n'y a personne qui est venue la saluer, mais que puisque ça lui fait plaisir... D'ailleurs, il profite du plaisir pour se permettre de lui dire quelque chose.

-Les parents... ils ont toujours mieux à faire n'est-ce pas? Écoutez... je crois qu'entre nous et dans des circonstances qui ne tiennent pas du caractère officiel, on pourrait sûrement se tutoyer, si vous n'y voyez pas d'inconvénient, bien sûr.

Peu importe son choix, il le respectera et n'en sera pas vexé le moins du monde. En tout cas, il commence à saluer en contre-bas, cherchant du regard ses parents, mais il ne les aperçoit pas, alors il salut un peu n'importe qui, sourire aux lèvres, disant "au revoir", haut et fort, ajoutant parfois : "on se reverra en Amérique!".


-À les regarder, je réalise qu'ils sont peut-être content de nous voir partir, et nous, de nous en aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin •• « Je suis un membre du staff »

avatar
Féminin messages : 76
█ Date d'inscription : 03/03/2010
█ Classe : Première classe
█ Situation : Célibataire
█ Pensées :
♥ il faut aimer pour survivre !



Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Toxic Glam
♣ Points membre:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Dim 14 Mar - 23:16

En effet je me tenais à l'écart des autres qui ne faisaient que de crier des je t'aime à leur famille ou alors au revoir à bientôt, je ne préférais pas être comme eux et crier, d'ailleurs crier parmi toute la foule qui crie, personne ne m'entendrait, de plus je ne préfère pas crier, car je ne voudrais pas perdre ma voix, sans une belle voix il me serrait impossible d'aller parler à des gens de premières classes, ils se demanderaient d'où je réchappe. Je me contentais juste de m'asseoir et de regarder les autres, j'étais perdue dans mes pensées.

Mais l'homme qui m'avait empêché de tomber tout à l'heure s'approcha de moi, d'ailleurs je le remerciais de nouveau, il me dit qu'il n'était pas du genre à laisser tomber les gens, j'eus un petit sourire, en effet tout à l'heure nous n'avions guère eu le temps de nous présenter, j'étais partie si vite. Mais bon pourquoi ne pas le faire maintenant ! Je lui tendis la main puis je me présentais, il déposa un baiser sur ma main, comme un vrai fils de bonne famille, il se présenta à son tour, Beckett, j'avais déjà entendu ce nom sûrement lors d'un dîner que mon père avait organisé avec tous ses amis où j'étais à chaque fois obligé de rester et de les écouter.

••• Enchanté Alexander, oui n'hésitez pas à m'appeler Alexia !

Il me proposa d'aller faire signe aux gens qui étaient en bas, oui pourquoi pas, je m'approchai donc du bord avec lui, je posai ma main contre la rampe pour me tenir, on ne sait jamais tellement maladroite, qui sait je pourrais peut-être tomber de l'autre côté. De plus cela faisait vraiment haut, pas que j'avais le vertige, du moins si quand cela devient vraiment trop haut pour moi, il fallait que j'évite de regarder trop en bas, c'est tout. Bref, je lui avouais que je n'avais personne à qui dire au revoir. Il me proposa que l'on se tutoie, oui pourquoi pas, cela me changera de dire tu as une personne, moi qui est toujours dans l'obligeance de dire vous, même à mes parents.

••• Oui ils ont toujours mieux à faire, mais je suis plutôt heureuse qu'ils ne se trouvent pas à mes côtés en ce moment, ils sont parfois beaucoup trop collant. J'accepte que l'on se tutoie.

Je lui fis un petit sourire, je le vis commencer à la saluer les gens, je commençais aussi à saluer les gens, certes en regardant les gens en bas, on pouvait voir qu'ils étaient heureux de nous voir partie et dans un sens tous les gens ici sur cette énorme paquebot devait être heureux de partir, de changer d'horizon.

••• Moi je suis bien heureuse de partir d'ici, même si je sais que ce n'est pas pour l'éternité. Mais et pourquoi vous, enfin tu pars à New York ? Enfin si ce n'est pas indiscret, mais j'ai toujours été très curieuse et je pense que cela ne changera pas.

Il devait y avoir une raison, ah moins que pour lui ce n'était que des simples vacances pour changer d'air et faire de nouvelles rencontres. Je continuai à faire des signes aux personnes, toutes les têtes que je regardais, il n'y en avait aucune que j'avais déjà vu.

       ______

    ALEXIA MACY AMBROZY
    [size=3]a
    Rien n'est petit dans l'amour. Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer. Laure Conan[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Lun 15 Mar - 0:13

Alexia ne paraissait pas trop s'en faire côté bonnes manières et tout le reste. Il n'aurait pas à l'appeler mademoiselle Ambrozy au cours de leur conversation. Il aurait pu le faire, mais bon, l'envie n'y était pas vraiment. N'allez pas croire qu'il déteste les manières des premières classes, de sa classe, seulement, par moment, ça devient un peu lourd et on peut discuter avec quelqu'un en sortant un peu du protocole de la galanterie. D'ailleurs, il faut voir le comportement du beau Alexander avec ses amis ou ses collègues d'université. De vrais gamins dans une cour d'école, qui se tutoie, s'insulte amicalement, si une telle chose est possible et qui se chamaille assez souvent. Sans oublier les paris et tout le reste. Il y a quand même une marge entre cette attitude, celle des soirées officielles et le juste milieu décontracté qu'il applique en se moment.

Passant un petit commentaire sur les parents, il sentait qu'Alexia avait peut-être un petit litige avec les siens. Il faut dire qu'ils sont à l'âge où ils sont sur le point de devenir indépendant, le voulant certainement, mais difficile de se bâtir une vie indépendante sans l'appui de la famille et donc, pris avec des obligations, ils sont souvent contraints à certaines choses. Elle accepte qu'ils se tutoie et il fit un beau sourire, visiblement satisfait d'entendre cela. D'un geste discret, il jette un œil aux mains d'Alexia, pour voir si elle ne porte pas une bague ou un truc dans le genre. Si elle porte des gants, il ne sera pas plus avancé. Quoique, ça ne serait pas la première fois qu'il "discuterait" avec une femme mariée ou en processus. Certaines choses ne changeront sans doute jamais.


-À t'entendre, je commences à me demander si nous ne sommes pas frère et sœur, puisque nous semblons avoir le même parents. Oh et au fait, j'espère que ta robe n'a eu de dommage tout à l'heure, car je la trouve vraiment jolie.

Sa première phrase était une vraie blague, mais il la dit de façon un peu pince sans rire. D'ailleurs, il n'est pas convaincu du succès de son humour, alors il enchaîne avec la robe. C'est vrai que se qu'Alexia porte est très jolie, mais aussi très digne dans un sens. Si lui saluait les gens avec un certain enthousiasme presque idéaliste ou exagéré, semblant s'en amuser, la jeune femme près de lui faisait preuve de beaucoup plus de retenue et il s'en rendit bien compte. Alors du coup, il toussote et reprit un air un peu plus sérieux lorsqu'elle se mit à parler, appuyant ses deux bras contre le rebord, écoutant Alexia. Il la regardait dans les yeux, sachant l'importance du contact visuel, mais en plus, il est un type très visuel, et non auditif ou tactile, alors pour lui, les regards qui se croisent et se fixent, c'est quelque chose d'essentiel. Ce n'est pas lui que vous verrez parler de dos à quelqu'un.

-Je dirais que c'est un peu la combinaison de vacances et de voyages d'affaires. Premièrement, à force d'entendre parler des États-Unis, je devais bien m'y rendre et puis, je dois aussi voir de la famille là-bas. Mes parents tiennent à se que je vois certaines personnes et comme je suis un ange, je vais bien évidemment les écouter. Tiens, parlant d'eux, les voilà qui sont en bas.

Il les pointe. Facile pour eux de les voir, on ne peut pas dire que se soit réciproque, vue qu'ils sont entourés de personne. Son père était un grand homme bien habillé, chapeau haut de forme, avec une canne, qui semblait donner des directives à quelques personnes, avec une dame aux cheveux blonds près de lui, un peu plus petite, mais qui semble assez jolie, malgré un certain âge. Des personnes très riches, à n'en pas douter par leur allure et d'ailleurs, ils embarquent dans une voiture Ford de luxe, parmi les premiers modèles, mais sûrement pas les derniers.

-Et toi, que vas-tu faire aux États-Unis?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin •• « Je suis un membre du staff »

avatar
Féminin messages : 76
█ Date d'inscription : 03/03/2010
█ Classe : Première classe
█ Situation : Célibataire
█ Pensées :
♥ il faut aimer pour survivre !



Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Toxic Glam
♣ Points membre:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Lun 15 Mar - 21:21

Tout d'abord, avec mes parents il n'y avait pas vraiment une bonne entente, mais depuis que j'avais refusé de me marier avec mon "cadeau" qu'ils m'avaient offert c'était encore pire, il faut dire que devant tout leurs proches, mais aussi devant des personnes ayant de la classe, mais aussi vis-à-vis à la famille de mon "cadeau", je lui avais dit non en pleine église devant tout le monde, une femme ne devait pas faire ça, certes, ce jour-là m'a réellement frappé, car je m'étais reçu sûrement les deux plus grosses gifles de ma vie de la part de ma mère et de mon père. Non, mais c'est vrai je ne suis pas un objet qu'on offre à quelqu'un pour que je passe la fin de mes temps avec.

Il me dit qu'à m'entendre parler de mes parents, on pourrait penser que lui et moi, nous étions frère et sœur, je laissais échapper un petit rire, je le plains s'il a vraiment les mêmes parents que les miens. Il me fit ensuite un compliment au propos de ma robe et me demanda si ma robe n'avait pas eu de dégât tout à l'heure, à vrai dire je n'avais pas vraiment regardé, à première vue non, mais je souris et je lui répondis.

••• J'avoue que si tu serais mon frère, ça pourrait me distraire un peu, car je trouve que les journées sont vraiment longues chez moi. Merci, je n'ai pas réellement regardé, mais on dirait que non, puis ce n'était qu'une simple robe, ça m'aurait fait une occasion de m'en acheter une autre.

En effet j'avais de la retenue, mais quand on me connait vraiment je peux vraiment plus être la même Alexia surtout quand je m'amuse beaucoup, mais ceci, seule les personnes que je connais réellement le savent, j'ai besoin de confiance envers l'autre personne pour vraiment me libérer de ma retenue.
Je lui avais demandé pourquoi il allait à New York, et oui toujours avec ma curiosité, vacances, mais aussi voyages d'affaires, il me dit que ses parents tenaient à ce qu'il rencontre certaines personnes, d'ailleurs en parlant d'eux il les aperçut en bas, il me les montra, j'essayai de les apercevoir et je remarquai enfin où il pointait son doigt, cela avait l'air d'être des gens vraiment bien, d'ailleurs je dis.

••• Tu sais que j'ai dû mal à te croire quand tu me dis que tes parents sont comme les miens, ils ont l'air d'être aimable.

Il me retourna la question au propos du pourquoi aller à New York, ma raison était toute simple, je lui répondis avec le sourire.

••• Je vais rendre visite à mes grands-parents, de plus en même temps je vais essayer là-bas de rechercher quelqu'un qui pourrait m'aider pour mes études de journalisme, je profite que mes parents ne soient pas avec moi pour m'informer davantages sur mes études, vu que mes parents ne veulent pas que je devienne journaliste.

Certes encore pour une autre chose je ne me préoccupais point de ce que mes parents pouvaient penser de mes études, mais le journalisme me passionne. Je ne voulais pas abandonner mes passions.

••• Quelqu'un t'accompagne à New York ?

J'avais envie de faire connaissance avec lui, voilà pourquoi temps de questions. J'avais remarqué tout à l'heure quand j'avais failli tomber, que derrière lui il y avait une jeune femme.

       ______

    ALEXIA MACY AMBROZY
    [size=3]a
    Rien n'est petit dans l'amour. Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer. Laure Conan[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Mar 16 Mar - 6:27

Il eut un air un peu étonné quand elle lui dit que s'il était son frère, elle trouverait la vie moins ennuyante, ou du moins, c'est ainsi qu'il comprend ses dires. Alors, elle a déjà deviné qu'Alexander est le genre de type avec qui on ne s'ennuie pas? Elle jette ensuite un œil à sa robe et oui, le beau jeune homme en profite pour la regarder de haut en bas alors qu'elle regarde le bas de sa robe. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle sait s'habiller la demoiselle. En bonne riche, elle parle de s'en acheter une autre comme s'il s'agissait d'une sucrerie, alors que le trois quarts des filles à bord rêveraient sans doute d'avoir les moyens d'avoir une seule robe de se genre. Que voulez-vous, on ne change pas l'époque dans laquelle on vit.

-Je suis flatté par se que tu me dis. Sur la possibilité que je sois ton frère bien sûr. Je ne suis pas certain que beaucoup de personnes voudraient être dans la même famille que moi, mais tant mieux si je t'ai fait bonne impression Alexia.

Il fit un petit air empreinte de mystère, accompagné d'un sourire en coin. Il échangent ensuite sur leur parent et avec un coup de chance qui tient de la providence, il put les montrer à Alexia, qui finit par les voir à travers tout se beau monde. Pas très longtemps par contre, car déjà, ceux-ci monte dans les voitures pour retourner dans le domaine familial, à Windsor, à l'abri de la plèbe dans leur beau et grand manoir. Ses parents semblent faire bonne impression à Alexia et il eut un léger rire. Non pas qu'il rit d'elle et sans doute que ses parents ne sont pas si mal, à défaut d'être parfait, mais il se permet d'être critique envers eux, puisqu'eux le sont envers lui.


-Ils ont leur beau jour, aujourd'hui en est un. Mon père est un carriériste qui cherche à tout contrôler autour de lui, mais la seule chose sur laquelle il n'arrive pas à avoir de contraire, c'est moi, car il sait qu'il doit me laisser une certaine liberté. Et ma mère... elle a encore à l'esprit l'image du petit ange de douze ans, celui qui joue dans une pièce de théâtre au collège et qui chante dans la chorale de l'église. Même après m'avoir surpris dans une situation compromettante lorsque j'avais seize ans, elle ne semble pas avoir compris que son fils a vieilli et est devenu un jeune homme.

Silencieux, baissant le regard, il esquisse de nouveau un sourire alors qu'il tourne la tête vers elle et hausse les épaules, se reculant de la rambarde pour commencer à marcher le long de la promenade, vers l'avant du navire, alors qu'il change de sujet en lui posant une question. Il donne peut-être l'impression de ne pas les aimer, mais dans les faits, il est comme tout les fils. Il admire son père et adore sa mère, seulement, il est aussi très attaché à sa possible liberté et à sa relative indépendance. Elle lui raconte qu'elle doit rendre visite à ses grands-parents. De son côté, il avait menti avec une habitude déconcertante, passant pour de la vérité. Menti, pas tout à fait, il a surtout évité de tout dire, mais bon, ses histoires de mariage, il ne tient pas à en faire une affaire publique. Elle parle aussi de son métier de journaliste et marchant avec une main dans les poches, il tourne la tête vers elle, plus intéressé par se côté de son histoire. Journaliste? Elle n'est donc pas une de ses filles qui cherchent le mariage et qui compte passer sa vie dans une maison à diriger tout se qui s'y passe.

-Une demoiselle journaliste, ce n'est pas très commun, mais tout le monde dit que le vingtième siècle sera le siècle des changements.


N'empêche, cela ne doit pas être évident pour elle, avec tout les préjugés et puis le fait que les hommes dirigent. Il ne connait aucune femme journaliste, mais il ne connait pas beaucoup de journalistes non plus. Que des secrétaires. Par contre, il connait bien quelques femmes qui s'intéressent à l'écriture, certaines d'entre elles étaient même très douées, peut-être qu'Alexia en fait parti. Il se dit qu'il va avant-tout essayer de ne pas la juger, puisqu'elle ne le juge pas le moins du monde.

-Si, ma sœur, Merry, fait le voyage avec moi. On est plutôt inséparable tout les deux. Et toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin •• « Je suis un membre du staff »

avatar
Féminin messages : 76
█ Date d'inscription : 03/03/2010
█ Classe : Première classe
█ Situation : Célibataire
█ Pensées :
♥ il faut aimer pour survivre !



Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Toxic Glam
♣ Points membre:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Mer 17 Mar - 16:09

En effet avec lui j'étais sûre de ne pas m'ennuyer, il avait l'air d'aimer s'amuser, ça je l'avais remarqué quand il m'avait proposé de dire au revoir aux gens du bas. En effet pour moi mes journées se ressemblaient, je devais rester chez moi, étudier, lire, prendre le thé avec ma mère et ses amies et le tour était fini, je ne faisais rien du tout de marrant et quand je pouvais voir des amies ce n'étaient pas plus d'une ou deux heures. Je lui souris et je lui répondis.

••• Si je serais de la même famille que toi, disons que cela me changerait de la mienne ! En effet tu m'as fait bonne impression, tu as l'air d'être quelqu'un de bien, même si je ne peux pas le certifier pour l'instant.

Il me montra ses parents de loin, ils avaient l'air d'être bien, même si je ne les aperçus qu'un très court instant vu qu'ils partirent en voiture. Je lui fis remarquer que ses parents avaient l'air d'être bien, il eut un petit rire, je l'écoutais attentivement, en effet ses parents avaient une bonne image, mais derrière le tout ils n'avaient pas l'air commode d'après ce que venait de me dire Alexander.

••• Au moins tu as l'avantage que ta mère n'est pas comme ton père. Tu sais, je pense que toute les mères considèrent leurs enfants comme des petits, même si c'est le contraire.


L'avantage si sa mère le considérait encore comme un enfant, c'est qu'elle l'aimait et qu'en quelque sorte elle voulait le protéger quoi qu'il arrive. Je le voyais reculer de la rambarde, j'en fis de même et nous commencions à marcher le long de la rambarde. Moi si j'admirais, mes parents quelques fois, mais pas toujours, il m'arrivait surtout de me demander s'ils m'aimaient vraiment, je sais au moins une chose c'est qu'ils ne m'ont pas réellement voulu, car ma mère m'a souvent dit que je n'étais qu'une erreur et que mon père et elle n'avait jamais voulu d'enfant.
Je lui dis que je me rendais à New York, pour voir mes grands-parents, mais aussi me renseigner sur le métier de journaliste, c'est vrai c'était très peu commun de voir des femmes journaliste, mais je n'aime tellement pas faire tout comme tout le monde, j'aime être différente et ne pas toujours suivre les règles, en effet moi aussi j'avais entendu dire qu'au vingtième siècle il y aura des changements.

••• J'aime être différente des autres, tu as une idée de ce que tu veux faire toi ?


C'est vrai que si j'arrive à devenir journaliste ce sera difficile, vu que les hommes contrôlent tout, ce que je trouve injuste, certes physiquement ils sont plus fort, mais la force ne fait pas toujours le tout, bref autant que j'arrête de me poser des questions sur ça, sinon j'aurais une migraine.
Je lui demandais s'il était accompagné de quelqu'un, il m'avoua qu'il était avec sa sœur Marry, je lui répondis à mon tour.

••• Oh alors c'était ta sœur qui était derrière toi tout à l'heure, elle aussi à l'air d'être sympathique. Mes parents ont tenu à ce que notre bonne m'accompagne et me surveille de mes moindres fait et geste, seulement je vais tout faire pour la semer le plus souvent possible, elle me fait honte, pas par son statut, mais plutôt par sa tête, on dirait un dragon, dès qu'elle s'approche de moi j'ai l'impression qu'elle veut me tuer.

Tout en marchant je faisais attention où je mettais les pieds pour ne pas tomber, mais je veillais aussi à ne pas voir surgir la bonne et me courir après pour me renvoyer dans ma cabine respective.

       ______

    ALEXIA MACY AMBROZY
    [size=3]a
    Rien n'est petit dans l'amour. Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer. Laure Conan[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Jeu 18 Mar - 4:35

Il donnait l'impression d'être quelqu'un de bien et il ne pouvait qu'être ravi de faire cette impression. Non pas qu'il donne de mauvaises impressions habituellement, mais bon, ça dépend quand même. Alexander croit quelque peu que moins on le connait, mieux sait dans un certain sens. C'est toujours la même histoire. Au départ, on remarque d'avantage les qualités et le jeune homme considère, modestement, que oui, il a de grandes qualités. Mais le problème, c'est qu'il a aussi de grands défauts et cela fait toujours surface après un certain bout de temps. Heureusement, le voyage devrait être trop court pour que ses défauts se révèlent et avec un peu de chance, Alexia devrait toujours garder une bonne impression de lui. En tout cas, il sait qu'il est sur une bonne voie au moins.

-Alors je ne peux que te confirmer que je suis quelqu'un de bien, du moins, je crois... Je ne suis pas un saint ou un ange mais... eh, peut-être bien que le fait d'être abord de la nef des rêves, le Titanic, fait de moi quelqu'un de meilleur que je ne le suis réellement. C'est vrai dans un sens, quelle meilleure occasion pour se libérer un peu et profiter de la vie, le temps de quelques jours.


Alexia continuait de constater que ses parents avaient l'air bien. C'est vrai que ses parents l'aiment, cela ne fait aucun doute. Il vit dans une famille normale, enfin, mis à part le fait qu'ils sont riches et nobles, à part cela, pas de grande dispute entre son père et sa mère, ni vraiment contre lui. Comme il a dit, il y a des jours plus difficiles que d'autres, mais sinon rien de bien particulier. Son petit doigt lui signifie par contre de ne pas poser trop de questions à Alexia sur ses parents, se disant que tout le monde n'a sûrement pas la même chance que lui. Abordant plus tard le sujet des perspectives d'avenir, alors qu'il marche tranquillement, il reste quelque peu surpris par l'emploi que vise Alexia. Déjà, une femme aristocrate qui vise un métier, c'est déjà surprenant en soi, si bien sûr on exclut des trucs du genre tenir une maison, un jardin ou bien faire des salons artistiques. Elle lui retourne la question et il s'appuie le dos à la rambarde, le dos tourné vers la mer, le vent qui lui brassait les cheveux.

-Se que je veux faire? Me marier, avoir des enfants et être heureux, je ne suis pas tellement un carriériste. Probablement que je vais poursuivre les affaires de mon père et veiller à se que tout fonctionne comme il le faut. Je n'ai pas de grand plan, pas de grandes ambition.


L'ambition viendra peut-être en vieillissant, avec les opportunités. Pour le moment, il est aux études pour contenter ses parents, travaillera dans l'administration de la compagnie de son père pour s'occuper un peu et puis voilà, même le mariage qui l'attend en Amérique n'est pas vraiment de son ressort, mais Alexander est un homme de son temps et accepte ses faits, se disant qu'en temps et lieux, il pourra toujours modeler le monde comme il le veut, mais pour ça, il doit être patient.

Ils discutent ensuite de sa sœur Merry et il eut du mal à réprimer un sourire en coin. D'abord, elle venait de lui demander quelque peu si la fille qui l'accompagnait avait un lien plus intime avec lui. Peut-être que derrière les regards discrets d'Alexia se cache un certain intérêt, mais il faut savoir être discret et faire la cour de manière galante, autrement, il va tout gâcher. Pour le reste, une amitié pourrait bien naître également, mais avec les femmes, Alexander s'en contente rarement. Il acquiesce lorsqu'elle dit que c'était sa sœur qui était avec lui et c'était bel et bien le cas. Une belle blonde, bien habillée et classe, une Beckett en somme. Elle lui parle ensuite de sa bonne et il croise les bras contre son torse, appuyant deux doigts de sa main contre son menton, l'écoutant, la regardant dans les yeux, toujours se petit sourire en coin.


-Si tu veux, je la jettes par-dessus bord. Plus sérieusement, quand j'étais plus jeune, mes parents avaient mis un espèce de gardien qui me surveillait durant les vacances d'été et j'étais devenu un vrai professionnel pour se qui était de lui échapper. Sur le bateau par contre, ce ne sera pas évident. D'ailleurs, on ne devrait peut-être pas traîner ici, au cas où ta bonne nous trouverait. Que penserait-elle que sa petite protégée soit en train de parler à un beau jeune homme comme moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin •• « Je suis un membre du staff »

avatar
Féminin messages : 76
█ Date d'inscription : 03/03/2010
█ Classe : Première classe
█ Situation : Célibataire
█ Pensées :
♥ il faut aimer pour survivre !



Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Toxic Glam
♣ Points membre:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Sam 20 Mar - 22:33

Oui peut-être que le fait d'être sur la Titanic donnait un air plus sérieux, en effet moi durant ce petit voyage à bord de ce merveilleux paquebot j'ai très envie de m'amuser et d'en profiter un maximum.

••• En effet je vais bien profiter de ses quelques jours, en plus il y a tellement de choses à faire ici.

Je venais de lui demande ce qu'il désirait faire plus tard, il me répondit et je l'écoutais, alors il continuerait les affaires de son père, se marier, avoir des enfants, comme on dit une vie basique, mais bon rien n'est bien définitif dans la vie, il a le temps de changer d'avis des millions de fois, je lui dis.

••• C'est déjà un bon début, le fait de vouloir se marier et d'avoir des enfants. Puis c'est pas mal de vouloir reprendre les affaires de ton père.


Lorsqu'il m'avait demandé si quelqu'un m'accompagnait, je lui répondais qu'il y avait la bonne, j'eus un petit rire quand il me dit que si je le souhaitais il pouvait la jeter par-dessus bord, il me raconta par la suite que quand il était plus jeune ses parents lui avaient mis une sorte de gardien lors des vacances d'été, le pauvre, les vacances d'été c'est tellement important, surtout quand on est jeune, en effet à force d'essayer d'échapper cela devient facile au bout d'un moment, mais à bord du Titanic, je me demandais comment j'allais faire, je ne connaissais d'abord pas le paquebot, donc si je devais lui échapper, je devrais partir à l'aveuglette sans savoir où j'allais, je pense que ce sera vraiment difficile et il faudra que j'ai l'œil partout. Il me dit que l'on ne devrait pas trainer dans le coin, la bonne risquerait de nous trouver, oui c'est bien vrai. Je lui répondis.

••• Oui, à force de vouloir échapper à quelqu'un cela devient facile et vu qu'ici je n'ai aucun repère je sens que ça va être difficile. C'est vrai on ne devrait pas rester ici ! Je pense que si elle me voyait avec toi, elle le marquerait directement sur un carnet pour en faire part à mon père dès qu'elle le reverrait, mais bon après tu as de bonnes manières, tu viens d'une bonne famille alors je pense qu'il n'y aurait pas de gros problème, même si je suis sûre que cette malheureusement bonne me ferait rappeler une bonne vieille histoire où à leurs yeux j'ai fait la pire bêtise de ma vie. Mais bon... c'est tellement une longue histoire.

On continuait de marcher et je faisais attention à ce que ma bonne ne débarque pas, j'avouais tout de même que cela me faisait un peu peur, je ne voulais pas qu'elle fasse un scandale devant tout le monde pour me dire que je n'avais pas à lui faire ça, puis à un moment je tournais la tête à ma droite et à quelques mètres j'aperçus la bonne qui parlait avec plusieurs personnes et qui avait l'air de me chercher, j'eus un soupire et tournais aussitôt la tête et je dis.

••• Tu vois la femme là-bas au long cheveux gris et noirs avec un ruban dans les cheveux, c'est elle ma bonne, on devrait partir plus loin ? Je n'ai vraiment pas envie de lui parler, puis j'ai envie de rester avec toi, au moins tu me changes des gens habituelles que j'ai l'habitude de rencontrer.

       ______

    ALEXIA MACY AMBROZY
    [size=3]a
    Rien n'est petit dans l'amour. Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer. Laure Conan[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Dim 21 Mar - 6:37

-Qu'est-ce tu feras tiens? As-tu quelques idées?

Alexia venait de dire qu'elle avait bien l'intention de profiter de la traversée et il serait certainement difficile, voire impossible de faire autrement, mais il restait quand même l'embarras du choix d'une certaine façon. De son côté, il était certain qu'il essayerait la piscine, la cour de tennis aussi. Bien sûr, il profiterait des promenades et du soleil. Il irait aussi à ses soupers mondains auquel il presque forcé d'assister, vue son nom, mais bon, ce n'est pas si désagréable que cela et parfois, c'est même très bien. En cas d'ennui, il pourra au moins écouter l'orchestre du navire, reconnu comme étant une des meilleures. Il pourra aussi faire un tour et voir se qui se passe plus bas, chez les troisièmes classes et boire une bonne bière anglaise tout en se livrant à un match de bras de fer. Oui, Alexander avait vraiment tout plein d'idées, mais il n'était pas certain de pouvoir toutes les réaliser.

Parlant ensuite de comment il voyait son avenir, il n'avait rien de bien extraordinaire à dire à se sujet et Alexia dut s'en rendre compte. Que voulez-vous, on ne peut pas être original ou avant-gardiste dans tout et partout. Il ne voulait pas devenir un écrivain ou un peintre de Montparnasse, ni un puissant général ou un ministre influent. Alexander a certes de l'ambition, mais il ne vise pas dans l'originalité, tout simplement. Peut-être que ses buts sont ainsi plus atteignables, à défaut d'être rêveur. N'empêche, il trouvait les questions d'Alexia amusante.

Qui est bien une fille de son temps d'ailleurs. Une demoiselle qui parle, parle et parle. Non pas que cela gêne Alexander, il y ait bien habitué et puis au moins, elle parle de façon agréable et elle est intéressante à écouter, sauf que l'histoire de la bonne parut quand même s'étirer alors qu'elle la racontait. Au moins, il savait toute l'histoire, histoire qui semblait presque en cachée d'autres, mais il ne fallait pas tarir cette source d'informations en un seul coup. Elle pourra toujours lui raconter le reste quand ils se reverront. En tout cas, Alexander sut qu'Alexia craignait de ne pas pouvoir échapper à la servante en raison de son ignorance des lieux, se qui est quand même logique. Ils engagèrent un couloir et se dirigeaient ainsi plus vers l'intérieur du navire, plutôt que les promenades où les gens étaient rassemblés. Alexia fit remarquer que même s'ils devaient se faire surprendre, ce ne serait pas bien grave puisqu'il fait quand même bonne impression, même et surtout parmi les gens de première classe dirons nous. Alexander n'est quand même pas n'importe qui et il croit bien paraître.


-Tu n'es pas obligée d'en parler. Enfin... se que je veux dire, c'est qu'il est inutile de toujours ressasser ses erreurs passées lorsque nous sommes en vacance et puis... qu'est-ce qui te dis que c'était une erreur? Ce n'est pas parce que certains considèrent qu'on commet une erreur que s'en est une. Tout est une question de perspective.


Soudain, la jeune femme à ses côtés parut presque prise de panique. La fameuse bonne était donc dans le coin et Alexander lui jeta un regard intrigué, avec un petit sourire en coin, presque malicieux dans son cas. Elle avait le profil classique de la bonne, rien de bien particulier ne s'en dégageait, sinon qu'elle semblait plus tenace que la moyenne des employées du même genre. Il ouvrit donc la première porte qu'il vit, qui se trouvait à sa droite et cela les conduisait à un escalier qui montait soit vers un poste d'équipage ou vers les ponts inférieurs et probablement les étages des deuxièmes et troisièmes classes. Alexander choisit donc de monter. Des matelots passent près d'eux, disant qu'ils cherchaient les jumelles, mais il n'y prêta pas vraiment attention. Il guettait plutôt derrière lui si Alexia n'avait pas trop de mal à monter. Si nécessaire, il l'aide en lui tenant la main. Une fois en haut, un officier vient les voir et leur annonce que se lieu est réservé aux membres d'équipages, mais Alexander expliqua qu'il voulait avoir une plus belle vue et que donc, il avait emmené sa fiancée ici. Petit clin d'oeil, petit billet échangé et voilà, on lui souhaite une bonne journée et ainsi va le monde. Tant qu'ils se tiendront tranquilles, il ne devrait pas y avoir de problèmes.

-Je ne crois pas que ta bonne nous trouvera ici, puisque c'est réservé aux employés. Alors comme ça, je te changes des gens que tu rencontres d'habitude. Et si tu me disais se que j'ai de particulier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin •• « Je suis un membre du staff »

avatar
Féminin messages : 76
█ Date d'inscription : 03/03/2010
█ Classe : Première classe
█ Situation : Célibataire
█ Pensées :
♥ il faut aimer pour survivre !



Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Toxic Glam
♣ Points membre:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Dim 4 Avr - 11:13


Ce que j'allais faire sur ce merveilleux paquebot, je n'avais rien de très bien précis pour l'instant, mis à part déjà me rendre compte de l'état des lieux, en quelque sorte faire connaissance avec le Titanic. Peut-être aussi faire connaissance avec des personnes, me rendre aux soirées que le Titanic va organiser. Je lui répondis.

- Déjà je vais surement visiter le Titanic, ensuite je verrai, je n'ai pas vraiment d'idée pour l'instant mis à part le fait de faire de nouvelles rencontres et d'aller aux soirées.


C'est difficile, mais parfois ma bonne me faisait peur, parfois j'avais même l'impression que si elle le pouvait elle me taperait dessus. Bref, je lui parlais pendant de longues secondes de ma bonne, puis après avoir fini il me dit que je ne devrais pas ressasser mes erreurs du passé surtout en vacances, il avait bien raison, je ne devais pas penser à cela, en effet ce n'est pas parce que des personnes pensent que j'ai fait une erreur que c'est une erreur, dans un sens c'est vrai ce n'était pas une erreur, aux yeux des autres oui, mais pour moi non.

- Tu as raison, je n'ai pas fait d'erreur, parce que c'est ma vie et pas celle des autres.

Je lui fis un sourire, mais soudain, je crus que j'allais faire une crise cardiaque, je venais de la voir, oui je venais de voir la bonne, je fus prise de panique, je montrais à Alexander qui était ma bonne, mais je lui avouais aussi que je ne voulais pas rester ici, parce que je n'avais pas très envie de parler à la bonne, mais qui de plus j'avais envie de rester avec lui, parce que lui au moins me change des autres. On partit aussitôt ailleurs, on monta un escalier, d'ailleurs on croisa même des matelots qui cherchaient des jumelles, je n'avais pas trop de mal à monter, je tenais ma robe pour ne pas me prendre les pieds dedans on ne sait jamais, une fois en haut des escaliers un officier vint nous trouver pour nous dire que le lieu est réservé seulement aux membres de l'équipage, j'eus un soupire, mais je vis que Alexander improvisa et raconta une histoire, ce qui me fit sourire, il échangea un petit billet et on arriva à entrer, au moins ma bonne n'allait pas nous trouver ici.

- Tu n'étais pas obligé de faire tout ça pour moi ! Oui tu me changes des autres personnes parce que les autres ne pensent qu'à leur avenir, à l'argent, toi tu sais t'amuser autrement qu'eux, avec les autres je m'ennuie, mais avec toi pas du tout.


C'est vrai je ne m'ennuyais pas, pour une fois, j'ai tellement l'habitude de m'ennuyer, que parfois je regarde même les aiguilles d'une pendule avancer, espérant que la journée allait bientôt se terminer.

       ______

    ALEXIA MACY AMBROZY
    [size=3]a
    Rien n'est petit dans l'amour. Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer. Laure Conan[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Dim 4 Avr - 15:41

Ils conversaient tranquillement le long de la promenade et sagement qui plus est. Ils avaient tout les deux l'air de deux jeunes gens modèles de la première classe, aux bonnes manières, bien habillés, bien coiffés et la teneur de leur conversation est quand même agréable, tout en étant polie et convenable. Seulement, pour un des deux concernés, cela n'est que la façade habituelle, parce qu'il est sans doute moins "convenable" qu'on pourrait se l'imaginer vue le visage d'ange qu'il a. Néanmoins, à force de discuter avec Alexia, il se dit que cette fille est sans doute "vraiment" sage, non pas parce qu'elle le veut, mais elle croit peut-être ne pas avoir d'autres choix, puisqu'on lui a toujours dit que c'est la seule façon d'être.

Sans grande ambition pour son voyage, elle se promet bien de visiter le Titanic et Alexander aussi veut bien le visiter, à tout les étages d'ailleurs. Dans son cas, ce n'est pas de la compassion ou de l'altruisme qui l'habite, mais simplement de la curiosité. Le navire est si vaste, est-ce vraiment possible de tout le visiter? Il aimerait être parmi ceux qui pourraient prétendre que oui. Presque philosophique, il convainc la belle Alexia que parfois, on nous reproche des erreurs, mais nous restons les seuls juges de nos actes. En tout cas, c'est ainsi qu'Alexander voit la vie, parce que si on laisse toujours les autres décider se qui est bien ou mal pour nous, on ne s'appartient plus soi-même. D'une certaine façon, il le pense, mais l'appliquer tout les jours n'est pas facile et c'est ainsi que le jeune homme se retrouve fiancée à une jolie fille de riche pour qui il n'a pas d'autres sentiments qu'une fade amitié. Et c'est pourquoi il n'arrivera jamais à l'aimer: parce qu'on lui a imposé.

Plus réconfortant est le joli sourire qu'Alexia lui adresse et il répond avec un sourire semblable, jusqu'à se que celui de la demoiselle s'efface pour laisser place à un visage presque horrifié, sinon inquiet. Heureusement qu'il intervient et sauve la belle de son infâme servante. Cela lui coûte cinq livres, mais bon, il n'a pas trop de soucis à se faire côté argent. Une fois tranquille, il posa une question avec son petit air curieux, et à la fois un brin joueur et Alexia répondit sincèrement, sans grande hésitation, c'est du moins, l'impression qu'elle lui fait. Elle explique alors qu'avec lui, c'est différent des autres, qu'avec lui, elle s'amuse. Curieux, il n'avait pas encore terminé son petit interrogatoire.


-Je n'étais pas obligé, mais je voulais bien le faire et puis je déteste être interrompu quand je parle à quelqu'un et si la tranquillité a un prix, je veux bien payer pour être tranquille avec toi.

Petit clin d'oeil, sourire amusé et elle pourra penser qu'il lui fait la cour, c'est peut-être bien le cas. Le jeune homme n'est pas sur le Titanic pour se tourner les pouces et si une jolie aristocrate avec qui il s'entend bien lui tombe dans les bras, dans un autre sens que se qui est arrivé tout à l'heure, il ne va pas dire non, mais d'un autre côté, il aime bien Alexia et il ne voudrait pas lui manquer de respect non plus et la traiter comme il a déjà traité certaines demoiselles Londoniennes, que si elles ont murmurer son prénom comme celui d'un ange durant une nuit inoubliable, aujourd'hui, elle le maudisse de jour comme de nuit comme le petit diable qu'il sait être. Il se rapproche un peu d'Alexia, complètement tourné vers elle, mais un bras appuyé contre le bord. La vue qu'offre l'endroit où ils se trouvent est certes magnifiques, avec d'un côté la ville, de l'autre l'océan et droit devant eux, l'horizon et le ciel magnifique qu'elle sait offrir; mais Alexander préfère la perfection divine qu'offre le visage d'une jolie femme.


-Je déduis donc, avec se que tu as dit, que tu t'ennuies plus que tu ne t'amuses. Qu'elle est la chose la plus folle que tu aies fait dans ta vie? As-tu déjà seulement fait une folie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin •• « Je suis un membre du staff »

avatar
Féminin messages : 76
█ Date d'inscription : 03/03/2010
█ Classe : Première classe
█ Situation : Célibataire
█ Pensées :
♥ il faut aimer pour survivre !



Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Toxic Glam
♣ Points membre:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Dim 4 Avr - 16:54

En effet il n'était pas obligé de faire tout ceci pour moi, c'est-à-dire mentir à un officier, de plus donner de l'argent, juste pour que la bonne ne m'embête pas, je trouvais cela très aimable de sa part, quand je lui dis qu'il n'aurait pas dû faire tout ceci pour moi, il me dit qu'il détestait être interrompu et qu'il voulait être tranquille, en effet c'est toujours mieux d'avoir un instant de tranquillité, ce qui à bord de ce paquebot va très peu m'arriver, car entre saluer, parler avec des personnes, je pourrais avoir que très peu de tranquillité. Bref, maintenant que nous étions vraiment tranquille je lui dis pourquoi je ne le considérais pas comme les autres personnes, oui je le trouvais bien différent des autres. C'est vrai que je m'ennuie beaucoup plus que je ne m'amuse, les journées sont parfois vraiment longues chez moi, tellement longue, que parfois j'ai l'impression que le temps s'arrête pour ne plus jamais redémarrer. Il me posa une question, qu'elle est la chose la plus folle que j'ai fait dans ma vie ? Je ne savais pas trop, j'avais déjà rigolé plusieurs fois dans ma vie, mais de là à en avoir des fous rires, jamais, que pouvais-je bien lui répondre ? Si je lui disais que je ne m'étais jamais vraiment amusée, il allait surement changer d'avis à mon propos et me trouver vraiment ennuyeuse.
Je détournai mon regard de celui-ci et je laissai passer quelques secondes avant de lui répondre, je ne savais vraiment pas quoi lui répondre, autant dire la vérité.

- C'est bien vrai je m'ennuie plus que je m'amuse !


Je regardais toujours dans une autre direction, évitant de croiser son regard, je prenais une bouffée d'air puis je le regardais pour lui dire.

- Il m'arrive de rire, mais très rarement, pour tout dire je ne me suis jamais vraiment amuser, la plupart de mon temps je le passe chez moi, je déteste sortir pour la raison que mes parents me suivent partout où que j'aille, donc possible que ça confirme la théorie que je suis une femme ennuyeuse.

Tout ceci faisait que je ne profitais jamais vraiment de ma vie, j'étais comme emprisonnée. J'eus un léger soupire, lui contrairement à moi, lui il avait l'air de beaucoup profiter de la vie, de s'amuser.

- Si à présent tu désires partir parce que tu penses qu'avec moi tu vas mourir d'ennui, je comprendrais ne t'inquiètes pas.

       ______

    ALEXIA MACY AMBROZY
    [size=3]a
    Rien n'est petit dans l'amour. Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer. Laure Conan[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Dim 4 Avr - 17:40

Alexander avait vu juste. La pauvre Alexia est prisonnière de la routine qu'on impose souvent aux jeunes femmes de sa condition. Sauf qu'il sent qu'elle ne demande qu'à s'en libérer et peut-être qu'elle voit le métier de journaliste comme une potentielle bonne façon d'y arriver. En attendant, ils sont sur le paquebot le plus luxueux qui soient, alors ce n'est pas ici qu'ils devraient s'ennuyer et d'ailleurs, Alexander n'a pas l'intention de rester tranquille encore bien longtemps.

Si pour lui regarder les gens dans les yeux quand il s'adresse à ceux-ci est important, il sent le regard fuyant d'Alexia, ou plutôt, qu'elle évite le sien, mais il n'insiste pas, ni ne lui reproche. Tout le monde ne peut pas être aussi à l'aise avec les gens que lui, par exemple, il en est bien conscient. Il décide quand même d'aborder le sujet des folies. Pour lui, une folie, ça peut être beaucoup de chose, comme prendre la poudre d'escampette de chez soi au beau milieu de la nuit pour aller retrouver quelqu'un. Ça peut être boire à en être malade, ou bien engueuler un professeur. Ça peut être beaucoup de choses, mais il craint qu'Alexia n'est jamais fait se genre de trucs. Elle se voit comme une femme ennuyeuse? Alexander va lui montrer que l'ennuie, c'est comme de la fumée qui vous entoure, il faut souffler dessus avant qu'elle ne vous étouffe complètement, mais en aucun cas, quelqu'un peut être ennuyeux. Quoique, il pourrait être surpris. Soupirante, elle lui propose de s'en aller avant que lui-même ne s'ennuie à son tour. Eh, pas si vite mademoiselle, se dit-il. Il se risque à poser une main contre l'épaule d'Alexia pour la retourner vers lui.


-Je pense que tu trouves ta vie ennuyante. Ça ne fait pas de toi quelqu'un d'ennuyant nécessairement. Je suis certain que tu rêves de t'amuser et de prendre du temps pour toi justement, sans te soucier de se que pense les autres ou sans ta servante qui te traque. Sauf que eh! S'amuser et faire des folies, ça demande des efforts, alors si tu te sens d'humeur à relever des défis, tu as devant toi celui qui pourrait bien te montrer comment on peut profiter de la vie et s'amuser. Je veux bien te rendre se service mais... comme j'ai dit, faudra que tu fasses certains efforts et ne pas poser tout plein de questions ou remettre toujours en doute avec des commentaires du genre : *il imite la petite voix d'Alexia* "pas obligée de faire ça pour" "On ne pourra pas, ma servante ne me lâche pas d'une semelle" "Va-t-en, pauvre toi, je suis bien trop ennuyeuse". Et blablabla... Alors, partante?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin •• « Je suis un membre du staff »

avatar
Féminin messages : 76
█ Date d'inscription : 03/03/2010
█ Classe : Première classe
█ Situation : Célibataire
█ Pensées :
♥ il faut aimer pour survivre !



Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Toxic Glam
♣ Points membre:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Dim 4 Avr - 18:27

Oui faire des folies, je ne préférais pas sortir enfin prendre la fuite de chez moi en pleine nuit, car je me ferais surement repérer, surtout qu'il m'arrive très souvent d'être maladroite, alors avec la chance que j'ai, je ferais certainement tomber quelque chose derrière moi, bref je fuyais son regard, oui j'avais peur qu'il me juge, même si au fond de moi je pensais qu'il n'allait pas le faire, j'avais en quelque sorte honte de moi, de ne pas être comme la plupart des personnes qui s'amusent. Je lui dis même qui s'il ne préférait pas mourir d'ennui, qu'il pouvait partir et que je comprendrais. Mais non il ne fit pas ce que je venais de lui proposer, toujours tourner, je sentais sa main sur mon épaule, je tournais alors face à lui et j'écoutais tout ce qu'il avait à me dire.

Oh que oui que je trouve ma vie ennuyante, même plus qu'ennuyante, oui je rêve de m'amuser, et oui cela demande des efforts, j'en étais consciente, mais comment je pouvais m'amuser seule ? Mais il dit que si je me sentais prête à relever ce défis, il était prêt à me montrer comment m'amuser, je lui fis un petit sourire, puis il imita ma voix pour me faire comprendre que je ne devais pas toujours me poser des questions, je rigolais face au faite qu'il imitait ma voix, il me posa une dernière question, est-ce que j'étais partante ? Oui je l'étais, bien plus que jamais.

- Des efforts ? Je suis d'accord, pour en faire, mais à une condition, ne m'imite plus parce que cela ne te va vraiment pas, mais j'avoue tu m'as bien imité !


J'eus un petit rire, franchement il m'avait bien imité, cela avait été même très drôle à voir.

- Bon maintenant que tu m'as promis de m'aider, pourquoi ne pas commencer maintenant ?

J'avais envie de m'amuser et vraiment rire pour une fois, je savais qu'avec Alexander j'allais m'amuser, j'allais faire autant d'effort qu'il le faudra, puis de plus je ne voulais pas décevoir Alexander et surtout ne pas lui faire perdre son temps.

- Ne t'inquiètes pas je ne baisserai pas les bras, je suis très motivée puis d'abord que demander de plus ! J'ai la chance d'avoir un beau professeur pour m'apprendre comment m'amuser.

J'avais hâte de voir tout ce qu'il allait me proposer, grâce à lui ma vie allait certainement changer, je verrais certainement les choses différemment après m'être vraiment amusé. Peut-être même que quand je rentrerais chez mes parents à Londres, je ne serai plus la même à leurs yeux, car j'aurai une manière différente de m'amuser, car pour eux s'amuser, c'est surement être avec deux trois amis qui aiment parler de politiques, de libres avec un cigare à la bouche pour les hommes et une tasse de thé pour les femmes.

- Et attention, maintenant que tu t'es engagé pour m'apprendre à m'amuser tu ne peux pas te désengager !

       ______

    ALEXIA MACY AMBROZY
    [size=3]a
    Rien n'est petit dans l'amour. Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer. Laure Conan[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Dim 4 Avr - 22:01

Alexander rigolait et il était content de voir qu'il ne l'avait pas vexé en l'imitant, car il faut le dire, c'est toujours un peu risqué et on ne sait pas trop comment la personne va réagir, sauf qu'Alexia semble avoir un bon sens de l'humour et comme d'habitude, le jeune homme faisait confiance à son instinct, qui une fois de plus, ne l'a pas trahi. Il se calme et acquiesce lorsqu'elle lui demande de ne plus l'imiter. Il ne l'embêtera plus trop là-dessus, sauf si elle recommence à se plaindre d'une façon ou d'une autre, avec son côté "je ne veux pas déranger". Il faut s'assumer dans la vie! Peut-être bien qu'Alex est un exemple de personne qui s'assume trop, mais bon, c'est un détail.

-Je t'imites plus dans se cas, même si c'était bien amusant.

Elle riait et lui, plutôt pince sans rire, faisait quand même un sourire amusé, content de voir que déjà, il semblait avoir momentanément écarté l'ennui étouffante qui entoure sans doute Alexia depuis pas mal de temps. D'ailleurs, cette dernière semble pas mal enthousiaste, puisqu'elle veut même commencer maintenant et il se gratte brièvement la tête, pensif tout à coup. C'est qu'il va devoir trouver comment l'amuser.

-Alors dans se cas commençons.

Aussitôt, il se redresse et cesse de s'appuyer un peu mollement contre le rebord et regarde tout autour, comme cherchant quelque chose, puis descend les escaliers, toujours un peu aux aguets, au cas où la servante serait encore dans les parages. D'ailleurs, une des premières chose à faire va être de changer Alexia, parce qu'avec cette tenue, belle quand même, elle est facilement repérable. Tandis qu'ils descendent les escaliers, Alexia le suivant sans aucun doute, il entend "beau professeur". Oh, elle parle de lui là, alors il se retourne et esquisse un sourire en coin.


-Et moi d'avoir une aussi belle élève.

Il ne fait que retourner le compliment. Quelques pas encore et ils s'engagent de nouveau, mais plus prudemment que tout à l'heure, sur la promenade du pont, seulement cette fois, Alexander marche d'un pas plutôt sûr de lui vers les quartiers des premières classes, puisque c'est sans aucun doute là que mademoiselle Ambrozy réside pour la durer du voyage. D'ailleurs, la voilà qui annonce que comme il s'est engagé, impossible de faire marche arrière maintenant. Il eut un léger rire. Si elle savait, il n'est vraiment pas du type à lâcher le morceau, c'est bien tout le contraire, plus tenace que lui, c'est rare.


-Ne t'en fais pas pour ça, je suis assez motivé.


Un petit détour et il se retrouve seul. Il peut donc lui exposer son plan. Alexander a certainement une idée en tête, mais il ne veut pas trop en révéler à Alexia, parce que sa gâcherait peut-être la surprise potentielle, mais il a quand même besoin de lui dire qu'est-ce qu'ils font faire maintenant.

-Bon, alors alors... puisque tu tiens à commencer maintenant, il va falloir faire en sorte de se débarrasser de ta servante et puis aussi, un des trucs pratiques quand on s'apprête à faire des folies, c'est de ne pas être "trop" bien habillé. On ne sait jamais, on pourrait avoir à courir. Donc, il va falloir passer à tes appartements. Tu crois qu'elle y sera? Ou bien elle te cherche encore?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin •• « Je suis un membre du staff »

avatar
Féminin messages : 76
█ Date d'inscription : 03/03/2010
█ Classe : Première classe
█ Situation : Célibataire
█ Pensées :
♥ il faut aimer pour survivre !



Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Toxic Glam
♣ Points membre:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Lun 5 Avr - 14:22

En effet je riais bien au fait qu'il m'avait imité, d'ailleurs il m'avait très bien imité, mais c'était tellement drôle à voir. J'avais très envie de commencer à m'amuser, je n'avais pas envie d'attendre, de plus je ne suis pas toujours très patiente et là plus je verrais au plus vite comment on s'amuse vraiment, mieux ce sera pour moi. Il me dit qu'on allait donc commencer, je souriais. Je remarquais qu'il regardait autour de lui, mais on descendit les escaliers, où je continuais à faire attention à ne pas tomber. En même temps je lui avouais que j'étais contente d'avoir un beau professeur, il me retourna le compliment, une fois en bas des escaliers, je lui dis que maintenant qu'il m'avait promis qu'il ne pouvait plus faire marche arrière, il me dit qu'il était très motivé, tant mieux, je lui dis.

- Alors c'est quoi ton idée ?

Il ne me dit rien, enfin s'il me dit juste qu'il fallait qu'on se débarrasse de ma servante, ça c'est certain, mais il ajouta que quand on voulait vraiment faire des folies il ne fallait pas être trop bien habillé, je regardais ma robe, oui c'est vrai il ne fallait pas être trop bien habillé, mais petit problème, dans toutes mes bagages j'avais emporté que des robes. Mais bon je pouvais tout de même regarder on ne sait jamais, quant à ma servante, elle devait toujours être en train de me chercher. Je lui répondis.

- A vrai dire je pense qu'elle me cherche toujours, à moins qu'elle est trouvée une personne à qui parler. Hum... je vais surement te décevoir, mais mis à part mes robes, je n'ai rien d'autre.


Je fis une petite grimace, oui c'est sûr cela n'allait pas être gagné avec moi de si tôt, mais bon cela ne coûtait rien d'aller regarder dans mes bagages tout de même, je regardais les gens qui étaient dans les parages, il n'y avait pas ma servante parmi eux, tant mieux, bref je pris Alexander par la main et je lui dis.

- Enfin on va tout de même regarder, on ne sait jamais !

Je le tenais par la main et je l'emmenais jusqu'à mon appartement, je lui lâchai la main à quelques mètres pour prendre la petite clé, pour ouvrir la porte, je déverrouillais la porte, que j'ouvris par la suite, j'entrais puis je dis à Alexander de rentrer, mes bagages étaient au sol, je m'accroupis pour en ouvrir une, je lui dis.

- Si tu veux bien m'aider, fouille celle qui est juste à côté, mais franchement je ne te garantie rien, si j'ai mis quelque chose de moins habillé dans mes bagages, ce sera vraiment que c'était par erreur. Après moi la seule solution que je verrai ce sera de découper dans l'une de mes robes, pour qu'elle soit moins longue et "envahissante".

Mais n'empêche cela me ferait vraiment mal au coeur de découper dans l'une de mes robes, mais bon au pire j'en avais d'autre. Je fouillais tout de même dans la valise que je venais d'ouvrir, mais il n'y avait rien du tout mis à part des robes.

       ______

    ALEXIA MACY AMBROZY
    [size=3]a
    Rien n'est petit dans l'amour. Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer. Laure Conan[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Lun 5 Avr - 14:59

-Mon idée? Je ne sais pas, j'improvise, on va bien voir quels sont les opportunités. Attends toi à marcher beaucoup par contre.

Il marchait à reculons pour la regarder quand il parlait, mais il fait de nouveau face vers où il va après avoir passé proche d'accrocher un passant, qui maugrée tandis que le jeune homme laisse échapper un "désolé" assez fort pour être entendu. Il ralentit le pas, parce qu'ils pénètrent dans des couloirs qui sont sûrement plus familiers à Alexia qu'à lui. En fait, pas vraiment, car il réalise que sa chambre est sûrement dans un corridor parallèle à celui d'Alexia et puis il faut avouer qu'à l'intérieur de se navire, il y a des endroits qui se ressemblent beaucoup. Pour l'instant, les lieux étaient quand même assez achalandés, compte tenu que c'était encore l'embarquement, mais dans quinze minutes environs, le Titanic est sensé quitter Southampton pour se diriger ailleurs, à Cherbourg. D'ailleurs, plus il y aura de Françaises à bord, plus le voyage risque d'être palpitant. Ses gens déjantés rendent toujours les voyages plus intéressants. Et puis, elles sont moins "conservateurs" que les Anglaises, disons le d'emblée. D'ailleurs, quand Alex a passé quelques temps à Paris, se sont les Françaises qui lui montraient comment s'amuser et non l'inverse.

-Pour vrai? On va essayer de voir, sinon, on se débrouillera bien pour te trouver quelque chose de plus léger qu'une robe de grande dame.

Changer Alexia d'habit sera peut-être un peu plus compliqué que prévu, mais c'est comme un premier défi à relever et qui sait, une première opportunité de folie peut-être. Déjà, il pensait à de potentiel solution. Massacrer une robe ne l'enchante guère et disons que voir une fille comme Alexia se balader avec une robe déchirée va peut-être un peu trop attirer l'attention. Il entre dans la cabine, ou plutôt, la chambre de la demoiselle et regarde un peu tout autour, content de voir que la servante ne fait pas encore partie du problème. Fermant la porte derrière eux, il se met à genou à côté d'elle, ouvrant la mallette.

-Je ne suis pas très enclin à massacrer une aussi jolie robe. Fouillons et on verra bien.

Il fouille donc la mallette qu'il avait et au début, que des robes. Des belles robes, dans plusieurs styles, mais souvent du noir ou du blanc. Déterminé à vraiment tout fouiller, espérant tomber sur une robe d'été, un truc léger quoi, après tout, elle part bien en vacance, mais non rien. D'ailleurs, il tombe sur les sous-vêtements de la demoiselle et les corsets et il eut un léger toussotement, se dépêchant de refermer la mallette, reprenant ses esprits.

-Rien dans celle-là non plus... Hm.... Ah, j'ai une idée! Prends un peu d'argent, on va aller magasiner une robe d'été ou un truc un peu plus léger chez les gens de troisième classe, à moins que tu ne préfères qu'on fasse du porte à porte sur cet étage pour demander au gens s'ils n'ont pas une robe d'été qui serait digne de ta classe et qu'ils pourraient te prêter? Sauf que c'est plus risqué rester ici que de descendre dans les bas niveaux. En tout les cas, inutile de rester ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin •• « Je suis un membre du staff »

avatar
Féminin messages : 76
█ Date d'inscription : 03/03/2010
█ Classe : Première classe
█ Situation : Célibataire
█ Pensées :
♥ il faut aimer pour survivre !



Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Toxic Glam
♣ Points membre:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Lun 5 Avr - 15:45

Il me dit qu'il allait improviser, l'improvisation c'est peut-être un bon moyen de s'amuser en effet, au moins cela changera que tout soit calculé minute par minute. Mais il m'avoua qu'on allait sans doute beaucoup marcher, ça pouvait aller, marcher ce n'est pas si terrible, j'avais déjà eu l'occasion de marcher beaucoup dans les allées du jardin auprès de ma mère, même si là, on n'allait surement marcher plus rapidement. Mais bon cela ne me dérange pas.

- Cela ne me dérange pas de marcher ne t'inquiètes pas.

Par la suite il me dit que je devrais trouver quelque chose de moins habiller pour vraiment m'amuser, oui c'est bien vrai, seulement je n'avais rien de moins habillé, mais cela ne coûtait rien de regarder dans mes affaires.

- Oui pour vrai.

Nous allons donc vers ma chambre respective, je ne l'avais même pas vraiment regardé en arrivant, j'avais bien le temps de la regarder un autre jour. Je fouillais l'une de mes mallettes, mais je ne trouvais rien du tout, je proposais la solution de déchirer l'une de mes robes, ce qui me ferait de la peine, mais j'espérais qu'il avait donc une autre solution que la mienne, il me dit qu'il n'était pas trop du genre à massacrer une aussi jolie robe, je souris, en effet moi non plus, je fermais la mallette désespérément que je fouillais, puis à son tour Alexander ferma la mallette qu'il fouillait pour me dire qu'il n'y avait rien non plus.

Seulement il eut une idée, prendre de l'argent, jusqu'eux là ce n'est pas difficile, seulement juste après il dit que l'on pourrait acheter une robe d'été ou plus légère chez les gens de troisième classe, était-il vraiment sérieux ? Je n'avais rien contre le fait des gens de troisième classe, non loin de là seulement de là à acheter une robe là-bas. Ou il me proposa aussi le fait de faire du porte à porte à l'étage de premières classes pour demander une robe d'été, ce serait peut-être une meilleure idée, mais dans ce cas-là en effet c'était beaucoup plus risqué, je devais faire un choix, mais après lequel ? Si j'allais demander à une personne de premières classes de lui emprunter une robe, cela ferait que je dois en prendre grand soin, je dis.

- Acheter quelque chose chez les troisièmes classe ? Je n'ai absolument rien contre eux, seulement avec ça je vais ressembler à rien du tout, puis quand ils vont nous voir arriver là-bas, ils vont se dire qu'on est des malades, mais après taper aux portes des autres, oui on peut se faire repérer, mais en plus si on me prête une robe je vais devoir y faire attention. Franchement pour tout dire, je ne sais pas quelle solution choisir...


Mais je devais tout de même choisir une solution, parce qu'il n'y en avait pas des tonnes, mis à part ces deux-là. Je réfléchissais, bon peut-être que la première solution était la mieux, aller prendre une robe chez les troisièmes classe.

- Bon, alors allons acheter une robe d'été chez les troisièmes classe.


Je prenais un peu d'argent et me dirigeais près de la porte, je ne savais pas où était la partie des troisièmes classe, mais bon il devait bien y avoir des pancartes pour indiquer.

- Et hum... tu sais où se trouve les troisièmes classe ?

       ______

    ALEXIA MACY AMBROZY
    [size=3]a
    Rien n'est petit dans l'amour. Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer. Laure Conan[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Lun 5 Avr - 16:31

L'enthousiasme d'Alexia semblait s'évanouir progressivement, mais Alexander ne se laissait pas miner et restait aussi déterminé. D'ailleurs, l'histoire de la robe se complique parce que quand mademoiselle Ambrozy va en voyage, elle n'amène rien d'autre que des robes de soirées, à croire qu'elle ne varie pas beaucoup ses activités, mais d'une certaine façon, elle l'avait prévenu, alors il ne peut pas lui en vouloir. Proposant deux idées, Alexia ne semblait vouloir ni l'une ni l'autre, mais finalement, elle opte pour aller voir les gens de troisième classe. De toute façon, Alexander ne lui aurait pas laisser le choix et il lui aurait d'ailleurs rappeler que c'est dans l'entente. L'écoutant, il la regardait avec un sourire amusé, presque moqueur. Passer pour des malades? Possible et puis après? Et puis on sent bien vite qu'elle n'apprécie pas spécialement les gens de troisième classe. Lui non plus, mais si on cherche un vêtement léger, avec lequel on peut courir et qu'on salir, briser, sans se sentir coupable, eh bien c'est chez eux qu'il faut chercher.

Ils quittent ensuite la chambre et à nouveau dans le corridor, il cherche un des escaliers principaux, se disant que ceux-ci conduisent à tout les accès et connaissant la logique à bord des navires, il est certain que les gens de troisième sont en-dessous de où il se trouve. Pour le reste, ils pourront toujours demander leur chemin à un stewart, après tout, ils sont là pour ça.


-En dessous de nous... De un, ya des pancartes qui nous indiquent où on est dans le navire et au pire, on demandera à un stewart qui se fera un plaisir de nous y conduire. Au fait, t'as emmené combien?

Pas beaucoup devrait suffire, puisque la plupart ne sont pas très riche, et c'est un euphémisme pour dire pauvre. Jusqu'à maintenant, comme il n'est pas perdu, il marche et finit par atteindre un escalier principal. En marchant, il tient quand même la conversation avec Alexia, cherchant à savoir de diverses façons les folies qu'il pourra se permettre de faire avec elle et celles qu'il ne pourra pas.

-Alors Alexia, on va essayer de faire la liste de se que tu as déjà fait et je te dis à l'avance "pardon de mon indiscrétion". Est-ce que tu as déjà fumé, bu? Été ivre? Aller dans des toilettes pour homme juste pour voir à quoi cela ressemble? Oh, est-ce qu'il y a des choses que tu rêves de faire, mais que tu n'oses pas faire. Cela peut être des trucs banaux, peu importe.

Il écoute assez attentivement les réponses qu'elle lui fait et il va sans doute se marrer quelque peu plusieurs fois ou bien constater que la pauvre bougre n'a vraiment pas fait grand chose d'extraordinaire dans sa vie. Arrivé au premier niveau des troisième classe, il réalise que le confort spacieux dont ils profitent dans leur cabine n'est pas le même ici-bas et du coup, il ne s'imagine pas trop leur demander à tous et à toutes s'ils ont des robes. Il faudrait trouver un moyen efficace d'agir. Alors il demande au stewart s'il n'y pas une sorte de lieu de rassemblement, une promenade peut-être, enfin, un truc du genre. On leur explique alors qu'on adresse à la plupart des passagers les consignes à respecter à bord, comme les peines en cas de vol, se genre de truc. Et dire qu'eux on plutôt droit à un brunch avec le capitaine. On leur indique c'est où, et alors, Alex prend la main d'Alexia et se dirige vers le dit lieu.

-Viens, suis moi, on va te trouver une robe.

Il l'emmène donc à l'endroit dont le stewart parlait et il voit un officier de l'équipage parler au gens, entouré par quelques stewarts. Les gens sont tranquilles et écoute, certain ont des bagages en main. Discret à l'arrière, il demande à Alexia de lui donner la moitié de l'argent qu'elle a. Les gens avec qui ils sont écoutaient attentivement, certains avaient des bagages en main et à un moment donné, un type tousse et l'officier lui recommande aussitôt de passer à l'infirmerie et va même jusqu'à prendre son nom en note. Alexander observe tout cela, puis quand l'officier demande si certain ont des questions, il lève la main.

-Oui, moi, j'ai une question! Une demande plutôt, vous permettez?

Il prend à nouveau la main d'Alexia et va au devant. Inutile de dire que les yeux se tournent vers eux, parce qu'ils sont "légèrement" différents des autres. Ils n'ont pas trop trop le profil des gens qui forment la majorité à se niveau du bateau. Il se met donc à côté de l'officier, un peu grimper sur se qui semble être une scène ou peut-être un plancher de danse monté, peu importe. *Vous devriez être sur le pont des premières classes non?* Alexander rétorque à l'officier qu'ils sont ici parce qu'ils ont besoin d'une robe bon marché. L'officier ne comprend pas trop, mais décide de les laisser parler, parce qu'après tout, ça ne change pas grand chose à sa vie à lui.

-Votre attention s'il vous plait. Je me présente, Richard Noley et voici mon épouse, Felicia Agens. Je m'adresse surtout aux messieurs maintenant. Vous savez, les femmes... encore hier, je disais à Felicia d'emmener des robes légères pour prendre des bains de soleil et passer des journées à la piscine, mais... elle a oublié d'emmener des robes d'été. Alors maintenant, la pauvre sera condamné à faire la lecture dans sa cabine si elle n'a pas quelque chose de léger à se mettre sur le dos. Alors voilà, j'ai ici plusieurs livres, que je suis prêt à donner à celle qui nous apportera une belle robe d'été qui pourra ainsi sauver notre lune de miel.Alors, est-ce que quelqu'un peut nous aider?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin •• « Je suis un membre du staff »

avatar
Féminin messages : 76
█ Date d'inscription : 03/03/2010
█ Classe : Première classe
█ Situation : Célibataire
█ Pensées :
♥ il faut aimer pour survivre !



Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Toxic Glam
♣ Points membre:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Lun 5 Avr - 17:33

Je voyais qu'il voulait vraiment m'aider, seulement rien n'allait en ma faveur, je n'avais même apporté de robe d'été et oui je n'avais pas du tout penser au fait que j'allais apprendre à m'amuser à bord du Titanic. J'avais le choix entre deux solutions, mais je choisis la numéro un, qui était d'aller chez les troisièmes classe pour pouvoir avoir une robe, qui aurait pu penser qu'un jour j'allais porter une robe de troisièmes classe. Mais c'était belle et bien la seule solution. Bon on allait certainement nous prendre pour des malades si on va là-bas, mais bon...

Je prenais environ 200 livres, ce qui sera certainement trop, mais on ne sait jamais, au moins ça fera un peu d'argent à la personne qui donnera une robe. En effet, les troisièmes classe doivent se trouver juste en dessous, il me demanda combien j'avais emmené, je lui répondis.

- J'ai pris 200 livres, autant être généreux en même temps.

On marcha dans de longs couloirs, puis on arriva devant un escalier principal, tout en même temps, il me parlait, puis ile me dit qu'il fallait faire une liste ce que j'avais déjà fait, une liste, moi je n'appelle même pas cela une liste, il y a tellement peu de choses que j'ai fait dans ma vie. Il ajouta même avant qu'il était désolé de son indiscrétion, fumé ? Moi, non jamais, boire, cela m'était arrivée de boire un verre quelques fois, à de très grande soirée, mais jamais de là à être ivre, rentrer dans les toilettes des hommes, encore moins, je lui répondis.

- Disons que j'ai déjà bu, mais jusqu'à être vivre, jamais, fumer, jamais non plus, quant au fait de rentrer dans les toilettes des hommes encore moins. Disons que il n'y a pas vraiment de choses que j'ai envie de faire en particulier, autant tout essayer pour encore mieux s'amuser, même si toi tu as du déjà dû être ivre, fumer et des choses dans ce genre.

On arriva par la suite vers les troisièmes classe, je constatais rapidement que c'était totalement différent de ma chambre, Alexander demanda à un stewart s'il n'y avait pas un lieu où on pourrait demander, on nous indiqua un lieu, où le capitaine donnait des consignes à respecter, Alexander me prit par la main puis me dit de le suivre. Je le suivais jusqu'à l'endroit que l'on nous avait indiqué, il y avait un rassemblement de personnes qui écoutaient un officier sans broncher. On se tenait à l'écart et il me demanda de lui donner la moitié de l'argent que j'avais pris, je lui donnais, puis l'officier demanda s'il y avait des questions, Alexander leva la main, mais il avoua que ce n'était pas vraiment une question, mais plutôt demande. Il prit de nouveau ma main, je voyais que les regards des pauvres gens de troisièmes classe se tournaient vers nous, cela se comprenait, on pouvait vraiment apercevoir que l'on n'était pas des troisièmes classe. On monta sur une petite estrade, Alexander prit la parole, il se présenta et me présenta, mais sous des noms différents, il expliqua une situation, que j'avais oublié de prendre des robes légères pour prendre des bains de soleil auprès de la piscine etc... Il ajouta que celle qui donnera une robe d'été sera récompensée par plusieurs livres.

Je regardais les gens, je vis d'ailleurs plusieurs femmes hésitante, oui ce n'est pas tous les jours que des premières classes vont leur demander des robes. Une jeune femme s'approcha de nous et me montra une robe d'été, elle n'était pas trop mal, de couleur bleu ciel, très simple, qui ne devait coûter que très peu d'argent, je regardais la robe, puis je regardais ensuite Alexander et je remettais mon regard sur la jeune femme.

- Je vous remercie de votre bonté, je vais la prendre !


Elle me tendit la robe que je prenais avec le sourire, malgré que cette robe allait vraiment me changer de toutes les miennes, Alexander donna l'argent comme convenu à la jeune femme.

       ______

    ALEXIA MACY AMBROZY
    [size=3]a
    Rien n'est petit dans l'amour. Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer. Laure Conan[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Lun 5 Avr - 18:18

D'une certaine façon, c'était simple, mais c'était aussi se qu'il craignait. Elle n'a "rien" fait. En tout cas, rien qui ne relève des choses qui, selon les gens bien élevés, ne se font pas. Il faudra alors commencer en douceur, au risque de la traumatiser. S'il était dépourvu de toute classe et de tout côté gentleman, il demanderait sans doute si elle a déjà... enfin, vous savez, avec un homme, mais non, il ne le fera pas. D'abord, c'est déplacé, particulièrement indiscret et puis bon, aussi bien attendre de mieux la connaître et puis déduire par soi-même.

-Bon bah dans se cas, un rien t'amusera. Bien sûr, je fumes, j'ai déjà été ivre et fait des "choses du genre". Je me demandes seulement toi... qu'est-ce que tu as envi de faire? Parce qu'en quelque part, c'est une chose faire des folies, mais il ne faut pas faire les fous pour faire les fous, il faut que tu t'amuses aussi, d'où ma question de tout à l'heure. Il faut que tu me voies comme un guide. Je peux te montrer des choses intéressantes, mais tu dois m'orienter un peu.

En même temps, si elle ne sait vraiment pas, il devrait pouvoir se débrouiller quand même. D'ailleurs, il fit preuve d'une certaine débrouillardise sur le pont des troisième classe. Du moins, c'est se qu'il trouve. Il espérait ne pas trop avoir gêné Alexia avec son histoire de jeunes époux, mais aussitôt, il avait senti une vague de compassion envers eux et le jeune homme était plutôt un acteur convaincant, se montrant sympathique et capable d'inspirer l'empathie, malgré la différence visible au niveau de la classe sociale. D'ailleurs, une dame leur amène une jolie robe, car oui, en toute objectivité, elle est jolie. Bien sûr, elle n'a pas la finesse de la robe que dame Ambrozy porte en se moment, mais quand même, c'est adéquat d'une certaine façon pour cent livres. Les autres cent livres pourraient bien leur être utile à autre chose. En tout cas, quand la dame apporte la robe, il descend de l'estrade pour la prendre dans ses bras et déposer un baiser contre sa joue après qu'elle ait donné la robe à Alexia en échange de l'argent.

-Merci madame, vous sauvez nos vacances!

Bon, maintenant, il faut trouver un endroit pour changer la demoiselle. Hors de question de prendre le risque de retourner à la chambre, ils ont jouer de chance une fois, il ne faut pas abuser. Marchant à nouveau à travers les corridors, il trouve les toilettes pour femme, mais demande à Alexia de l'attendre. Il regarde un peu autour et entre sans grande hésitation et ressort bien vite.


-C'est bien se que je craignais... préférable que tu n'entres pas là-dedans. Viens, on va te trouver un autre endroit.


Disons que les toilettes des troisième classe n'ont pas la classe de ceux de première et puis franchement, le bateau n'est pas encore parti que déjà, de drôles d'odeurs agrémentent l'endroit. Non, vraiment, même pour se changer, ce n'était pas adéquat. Il regarde donc à gauche et à droite les cabines, souvent occupés et tout à coup, il tombe enfin sur une vide, alors il indique à Alexia d'y entrer.

-Changes toi là-dedans et si jamais il y a un problème, cogne deux fois et j'en ferai de même si jamais il y a un imprévu et que tu dois te dépêcher. Ça va, tu vas y arriver tout seul sans servante? Sinon, tu peux me demander, j'ai l'habitude de déshabiller des femmes.

Sourire presque malicieux qu'il laisse présager qu'il dit vrai, malheureusement ou heureusement pour lui, puisqu'un gentilhomme ne devrait sûrement pas avoir se genre d'attitude, mais bon, Alexander n'est gentilhomme que quand cela lui tente et ce n'est certainement pas sur une base quotidienne. Ainsi, il ferme la porte de la cabine pour Alexia et fait le guet devant la porte, les stewarts de passage lui jetant un drôle de coup d'oeil, un d'eux lui demande même s'il y a un problème et il dit "non, non" et le serviteur n'insiste pas plus. Tapotant du pied, les bras croisés, il jette un œil à sa montre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin •• « Je suis un membre du staff »

avatar
Féminin messages : 76
█ Date d'inscription : 03/03/2010
█ Classe : Première classe
█ Situation : Célibataire
█ Pensées :
♥ il faut aimer pour survivre !



Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Toxic Glam
♣ Points membre:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Lun 5 Avr - 19:02

Oui c'est sûr qu'un rien allait m'amuser, en effet par rapport à moi il avait déjà fait plusieurs choses, fumer, être déjà ivre. Ce que j'avais vraiment envie de faire, là, maintenant, peut-être commencer, par les choses de bases. N'empêche peut-être que la seule fois où je m'étais en quelque sorte amusé avec un homme, c'était avec l'homme qui devrait être mon soit disant mari actuellement, mais que j'ai refusé, bref c'était le seul et unique homme avec qui j'avais eu une aventure, il y a environ de cela un an. C'était surement le seul bon moment que j'avais passé avec lui. Bref, je répondis à Alexander.

- Et bien, on pourrait déjà aller boire un bon verre et en même temps tu pourrais "m'apprendre" à fumer.


Je lui souris, ce n'était qu'une simple idée. Une fois chez les troisièmes classe, Alexander inventa une histoire, que tout le monde crut d'ailleurs, une jeune femme m'apporta une robe, je la remerciais, je descendais de l'estrade, la robe dans les mains, maintenant en effet il fallait trouver un lieu où je pouvais me changer tranquillement. Il trouva des toilettes pour femmes, mais en ressortie aussitôt pour me dire qu'il était préférable que je n'y entre pas, je ne préférais même pas demander pourquoi. Étant donné que c'est chez les troisièmes classe, déjà cela ne doit pas être du grand luxe. On continua à chercher un lieu où je pourrais me changer, mais on eut la chance de trouver enfin une cabine vide, j'entrais à l'intérieur, il me dit de cogner deux coups si quelque chose n'allait pas et il en ferait de même s'il y avait un imprévu. Il me demande si j'allais y arriver sans ma servante, j'eus un sourire, normalement oui. Il ajouta même que je pouvais lui demander, car il avait l'habitude de déshabiller des femmes, j'eus un petit rire et je dis.

- D'accord, oui je vais y arriver sans ma servante et merci de ta proposition, mais normalement ça devrait bien m'en sortir toute seule.

Il ferma la porte et j'enlevais ma robe, j'enfilais soigneusement la robe que la jeune femme m'avait gentiment donné, enfin même si je l'avais tout de même payé, j'étais à la recherche d'un miroir, mais je n'en vis pas, les pauvres troisième classe, ils ne peuvent même pas se regarder dans un miroir, enfin j'en vis un petit, mais où je ne pouvais voir que ma tête. Je prenais ma robe sur le sol que je pliais et déposais sur le lit de la cabine, oui je préférais la laisser ici, ça fera le plaisir d'une jeune femme de troisième classe, parce que je ne m'imaginais pas traîner ma robe avec moi. J'ouvrais la porte de la cabine et je regardais Alexander pour lui dire.

- Voilà, désolé d'avoir peut-être était longue je cherchais un miroir, mais je n'en ai trouvé qu'un tout petit, où je n'ai pu voir que ma tête.

Je me demandais bien comment j'étais dans cette robe et ne plus il m'était tellement rare de mettre du bleu ciel.

- Bon allons nous amuser maintenant !

       ______

    ALEXIA MACY AMBROZY
    [size=3]a
    Rien n'est petit dans l'amour. Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer. Laure Conan[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   Mar 6 Avr - 5:57

Alexia voulait boire et fumer. Il eut un sourire amusé, mais d'étonnement aussi et en quelque part, il était ravi. En soi, ça n'a rien de bien bien extraordinaire, mais si elle le souhaite, il peut certainement lui montrer. Elle doit être habitué au petit vin des réceptions et bien qu'on puisse se saouler avec du vin, il y a des choses plus exotique que cela, comme du rhum, du scotch, du whisky et plus simple, de la bonne bière: écossaise, anglaise ou irlandaise. Fumer également. Au début, il faut commencer en douceur, avec les petites cigarettes discrètes et d'ailleurs, ils commencent à vendre des modèles spécialement pour les gentes dames (même si ce n'est guère convenable, les fumeuses augmentent sans cesse et puis, ça parfois de la classe une femme qui fume. Alexander prend cela pour un signe de caractère et de rébellion, se qui lui plait assez chez une femme)et puis avec le temps, on peut passer au gros canon, comme les cigares ou même chiquer du tabac.

-Certainement, nous ferons tous cela, peut-être même plus, mais d'abord, il faut trouver un endroit où te changer.

Se qu'ils firent et d'ailleurs, la cabine n'était certes pas l'idéale, mais c'était quand même convenable et bien mieux que les toilettes qu'il avait inspecté auparavant. Alexia lui assure qu'elle pourra s'en sortir toute seule, comme une grande fille et il acquiesce donc, fermant la porte derrière lui, montant maintenant la garde. Étonnamment, elle ne mit pas trop de temps, ni ne sollicita son aide. Quand la cabine ouvre de nouveau, il sursaute légèrement et la voit qui porte la jolie robe bleue et franchement, elle garde tout son charme. On dirait une jolie fermière du Pays de Galles.

-Pas de soucis et puis, ne t'inquiètes pas Alexia, tu demeures ravissante, même avec cette modeste robe sur le dos. Qu'as-tu fait de l'autre?

Elle lui explique qu'elle l'a laissé dans la chambre, comme une sorte de cadeau pour l'emprunt de la cabine. Avec le chapeau et tout en plus, sans oublier les petits gants de soie et etc. Alexander hoche négativement de la tête. Hors de question de faire la fortune des locataires de cette cabine. Il empoigne la robe et tout se qu'il trouve et le transporte sous son bras, mais agrippe un stewart qui passe et qui lui jette des yeux ahuris lorsqu'Alexander lui remet tout les vêtements qu'il tient en main. D'un ton autoritaire, le jeune homme parle et exige qu'il aille porter tout cela au numéro de cabine de dame Ambrozy et il le compense en mettant un beau billet d'argent dans sa poche d'en avant, billet provenant du total de 100 livres restant d'Alexia. Voilà une robe de sauvée.


-Maintenant, on peut y aller l'esprit tranquille.

Le Titanic est un navire bien construit et agréable, même pour les classes inférieures à la première. C'est l'idéal de son temps. Ainsi, sur chaque pont, on trouve des petits bars tenus par des serveurs ou des tenanciers et Alexander ne met pas grand temps à trouver celui sur cet étage-ci. Ce sera le lieu idéal pour fumer et boire. S'assoyant à un des tabourets du bar, il commande deux verres de bières, une bière noire comme du café presque, certainement amer et aussi un paquet de cigarette. Il en profite pour enlever son veston qu'il pose sur le tabouret inoccupé à ses côtés et retrousse ensuite les manches de sa chemise. Il prend ensuite le verre et regarde un peu la réaction d'Alexia. Il essaie de se faire rassurant.

-La première gorgée n'est certainement pas la meilleure, mais celle qui suivent son beaucoup plus mémorable. Crois moi, après quelques gorgées, tu aimeras. Essaies juste de ne pas prendre de trop grande gorgée. Aller, je porte un toast à ton premier verre de bière!

Il prend une bonne gorgée de la bière et regarde Alexia qui boit et sourire en coin, il demande:

-Alors, comment c'est?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sans même avoir quitté le port... [pv Alexia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R.M.S . t i t a n i c ™ :: FLASHBACK ♥ :: Promenade des 1ère classe-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit