AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De toutes les énigmes de la Nature, l'Homme est certainement la plus grande.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin •• « Je suis un membre du staff »

avatar
Féminin messages : 233
█ Date de naissance : 27/08/1986
█ Date d'inscription : 26/02/2010
█ Age : 31
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Voleur professionnel?
█ Situation : Célibataire
█ Pensées :
Au jour du Jugement, quels seront les actes pour lesquels je serai cité à comparaitre?




Passeport~
♣ Topics: Fermé ✖
♣ Vous pouvez m'appeler: Evy
♣ Points membre:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: De toutes les énigmes de la Nature, l'Homme est certainement la plus grande.   Mar 6 Avr - 16:59


    &

    Le soleil mourant à l’ouest dardait ses rayons fauves sur le pont du Titanic. La lumière baignant ainsi le visage des passagers donnait un sentiment de chaleur et de bien-être mais le fond de l’air était malgré tout bien frais.
    Cet instant de la journée, ce crépuscule flamboyant, était sans conteste le moment favori de la journée pour Liam. A Manchester, de là où il venait, il était rare de voir le soleil radier ainsi : il lui fallait pour cela passer outre les nuages lourds et noirs mêlés de pluie et de fumée d’usines.


    *Putain de pays…*
    songea-t-il avant de froncer les sourcils et de secouer la tête.

    Ce putain de pays, il n’y reposerait plus jamais les pieds de sa vie, jamais. C’était une promesse non seulement faite à lui-même, mais également à sa sœur. Il regretta qu’elle ne fût pas là pour profiter de l’instant avec lui. Voir la lumière inonder son visage pâle aurait été un soulagement pour lui, un voile levé sur ses doutes quant à savoir s’il avait fait les bons choix…

    Un parfum capiteux et lourd l’extirpa de ses rêveries. Il huma l’air autour de lui et se retourna. Passant derrière lui d’un pas vaporeux et gracieux, la fragrance appartenait à Mrs Madeleine Astor, adorable jeune fille de 17 ans qui allait au bras de son époux, John Jacob, en âge d’être son père. Mr Astor était sans conteste la fortune n°1 du paquebot. Un luxe qui s’observait et qui se reconnaissait mais dont il ne faisait pas vulgairement étalage. Le couple rayonnait d’un bonheur qui faisait plaisir à voir…si on était sentimental… Liam avait, lui, d’autres considérations…

    Le businessman avisa le jeune homme qui les avait aperçu et s’arrêta pour le saluer, comme il le faisait avec toute connaissance qu’il estimait être de son rang. Ainsi fit également son épouse, de façon modeste et discrète.
    Lorsque Liam s’inclina pour lui baiser la main, le dandy s’effaça aussitôt pour faire revenir le filou au grand galop : sur la main blanche de la jeune femme brillait un diamant si pur qu’il faillit en être ébloui. Son cou fin était orné de rangs de perles délicates et dans ses cheveux, un peigne d’ivoire incrusté de nacre. Autant dire que si Liam avait senti d’abord le parfum de la dame, il venait de flairer à présent les bonnes affaires !

    Le reste de la conversation se fit en banalités et convenances et si le cœur du voleur battait à tout rompre de faire un faux pas, la simple vue de toutes les merveilles que recelait Mrs Astor, rien que sur sa personne, lui procurait une audace inouïe. Le gentleman n’était pas un mauvais bougre et avait même le don de mettre à l’aise ses interlocuteurs, mais il n’en restait pas moins gonflé de richesses et donc un pigeon potentiel…

    Lorsque le couple heureux prit congé de lui, Liam resta un long moment à les regarder s’éloigner dans la lueur du couchant, bras dessus, bras dessous : il songerait longtemps à ces trésors qui n’était qu’à une portée de sa main… A leur douceur au toucher, à leur poids au creux de sa paume… L’instant où il les glisserait dans sa poche était encore bien lointain mais certainement pas inaccessible !

    Un léger raclement de gorge dans son dos ne lui parvint que de façon lointaine et il fallut qu’il se répète pour que Liam se ressaisisse enfin et fasse volte-face.


    - Madame… Puis-je vous aider ?


[Je n'ai pas révolutionné l'art de l'entrée en matière, désolée! Razz J'espère malgré tout que ça ne sera pas un frein à ton imagination!^^]

       ______

    I wanna hold them like they do in Texas Plays
    Fold them, let them hit me, raise it baby, stay with me.
    Luck and intuition play the cards with Spades to start
    And after they've been hooked, I'll play the one that's on their heart...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.autempsde-versailles.forumactif.com
Admin •• « Je suis un membre du staff »

avatar
Féminin messages : 389
█ Date d'inscription : 07/03/2010
█ Classe : 2ème classe
█ Emploi : Journaliste
█ Situation : Célibataire
█ Pensées :




Passeport~
♣ Topics: Fermé ✖
♣ Vous pouvez m'appeler: Ariel,Alice & .strawberries
♣ Points membre:
300/1000  (300/1000)

MessageSujet: Re: De toutes les énigmes de la Nature, l'Homme est certainement la plus grande.   Lun 19 Avr - 16:49

    Le soleil se couchait, baignant l'horizon d'un rose/orangé, le paquebot continuai son long périple vers l'Amérique, si bien qu'on avait l'impression qu'il fonçait droit sur le soleil couchant. Ce spectacle était magnifique, cependant rares était les personnes qui y faisait attention. La plus part des passagers, dont Josephine, préféraient poursuivre leurs occupations.

    Celle-ci n'était même pas sur le pont d'ailleurs à ce moment-ci. Elle était dans l'une des grandes salles de bal dont était équipé le navire, elle interrogeai des gens, mais tous ces témoignages se révélèrent sans importance, tous répétaient la même chose : Ce paquebot est magnifique, j'y passe les plus beau jour de ma vie . Elle commençait d'ailleurs à désespérer, il n'y avait donc aucune personne en première classe qui avait une histoire intéressante ? Une personne qui voulait fuir l'Angleterre ? Apparemment non, tous étaient de gros bourgeois qui s'ennuyaient de leur petite vie confortable et de leur luxueuse demeures et qui avaient entrepris ce voyage surtout pour impressionner leurs amis.

    Lorsque Jo en eut assez d'être enfermé et que l'atmosphère saturé de tabac et diverses fragrances, elle décida de sortir pour s'aérer. Lorsqu'elle sortit, le soleil était déjà couché emportant avec lui ses effluves oranges.
    Elle cru qu'elle n'en finirai jamais de sentir du parfum quand Mrs Astor passa devant elle. *Avec un peu de chance elle rentre à sa cabine*, pensa Jo et la chance se présenta, après tout, quand on voyait son sourire, on pouvait se douter qu'elle avait eu sa dose de bonheur pour aujourd'hui.
    Josephine se dirigea vers une rambarde, afin de pouvoir "se purifier les poumons" avec l'air marin. Mais la vue d'un jeune homme l'a coupa dans son élan.
    Elle s'approcha vers lui en se disant qu'après toute les réponses inintéressantes qu'elle avait récolté aujourd'hui elle n'avait plus rien à perdre.

    Jo se tenait désormais derrière ce jeune homme, il n'avait pas l'air de s'apercevoir de sa présence, elle se racla la gorge sans succès et dût recommencer avant qu'il ne daigne enfin descendre de son nuage.

    - Madame… Puis-je vous aider ?
    - Oui excusez-moi de vous déranger. Je m'appelle Josephine Littleton, je suis journaliste au London's Gazette, puis-je vous posez quelques questions sur vos impressions sur le bateau et sur la raison de votre voyage ?

       ______


« La Raison c'est la folie du plus fort.
La raison du moins fort c'est de la folie.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

De toutes les énigmes de la Nature, l'Homme est certainement la plus grande.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R.M.S . t i t a n i c ™ :: FLASHBACK ♥ :: Promenade des 1ère et 2ème classes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit