AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]   Lun 15 Mar - 6:07

Sa sœur derrière lui, Alexander se préparait pour le déjeuner du capitaine. Au programme, messe anglicane, suivit du déjeuner au grand restaurant des premières classes, où le capitaine fera une petite présentation des gens importants à bord. En somme, un événement à ne pas manquer, même si le souper en soirée sera certainement encore plus important. Pour l'occasion, il était quand même bien coiffé, portant un veston blanc et un nœud papillon que sa sœur, Merry, lui ajuste justement, lui la remerciant au passage.

Spoiler:
 

D'ailleurs, il sut que durant le repas, elle ne sera pas à la même table que lui, elle s'est fait des amies apparemment et elle veut déjeuner avec eux. Tant pis, se dit-il, même si au fond, il en était un peu triste.

La messe fut aussi ennuyante qu'on pouvait se l'imaginer. Alexander est croyant, mais il n'a pas besoin des longues cérémonies pour le savoir, il se conterait bien d'une prière à table. Arrivé dans le restaurant, assis seul à sa petite table, il se lève lorsqu'on lui adresse la parole, discutant avec quelques hommes qui le reconnaisse et qui lui pose aussitôt des questions sur se qui les intéressent vraiment, à savoir, avoir des nouvelles de Sir Beckett, son père, qui, à se qu'on dit, sera nommé chevalier du roi prochainement. Il discutait d'ailleurs avec un monsieur lorsqu'il voit Novalee arriver. Novalee... cette fille qui se matin même, s'est disputé avec son père. Il semble y avoir des tensions palpables entre ses deux -là et d'ailleurs, la voyant sortir, presque en larme de la pièce, il a été voir se qui n'allait pas et puis, se montrant ouvert, sans chercher à la juger, il a écouté se qu'elle avait à dire. Elle s'est confiée à lui sans grande hésitation et au bout d'une heure, il s'était sentie assez proche de la demoiselle, se qui relève presque de l'exploit. Elle lui a raconté comment son père l'a contrait a tout abandonné pour le suivre en Amérique, où elle espère un nouveau départ, mais partir et tout laisser derrière est difficile pour elle et il la comprend.

Le père de Novalee va discuter affaires avec un groupe d'hommes qui sont à une table tout près de celle du capitaine et la pauvre semble prise aux pièges avec les femmes de premières, les mémères, les pies, bref, celle avec qui vous ne voulez surtout pas passer un repas, à moins d'être comme elles. Alexander fait donc venir un majordome, fait écrire une petite note à Novalee, qu'il lui fait transmettre:


"Content de voir que tu as meilleur mine que se matin, mais ton père t'a condamné au nid de serpents. Laisses moi te tendre la main encore une fois, en t'offrant de me tenir compagnie."

Guettant discrètement la réaction de la demoiselle, il la voit bientôt qui reçoit le message, le lit, puis se lève pour venir dans sa direction. Instantanément, c'est le sourire et il se lève lorsqu'elle approche de la table. Il faut surveiller ses manières en se moment, on les observe un peu, dont quelques dames qu'elle a laissé derrière elle. Elles doivent se demander qui est le jeune homme et qu'est-ce qu'elle fait avec lui. Un majordome tire la chaise de Novalee pour elle et Alexander ne s'assoit que lorsqu'elle a bien pris place, l'ayant saluer comme il se doit au passage, même s'il sait qu'entre les deux, pas besoin de faire tout un plat du protocole. Novalee est une femme étonnamment simple, qui ne semble pas si attacher au luxe, au protocole et à l'apparence. Ils ont se point en commun semble-t-il.

-Je suis content que tu aies accepté l'invitation. Je t'avoues que je m'ennuyais quelque peu, seul à ma table... Alors, comment tu vas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Féminin messages : 93
█ Date d'inscription : 08/03/2010
█ Classe : 1ere classe
█ Emploi : Aucun
█ Situation : Célibataire
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Aurore
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]   Lun 15 Mar - 23:57

Novalee poussa un long soupir qui en dit long sur son humeur. Il était exactement 11h00 lorsque la jeune femme commença à se préparer avec l'aide de sa domestique. Aujourd'hui, c'était le " déjeuner du capitaine" et Novalee ne pouvait le rater. Elle allait se rendre en bonne Chrétienne à la messe anglicane qui se tenait à midi pile. Puis, elle suivrait son père docilement et se rendrait dans la salle à manger des premières classes. Elle s'installerait à table entre deux inconnus et écouterait le capitaine faire son discours sur qu'est le Titanic, comment il est né et quelles sont les personnalités du paquebot - en somme toutes les premières classes-. Et pendant ce monologue, Novalee prendrait son verre de champagne et le tomberait rapidement. Puis elle applaudirait lorsque le discours se terminera et le repas commencera... Elle savait déjà comment cela allait se produire.

Manuela lui annonça que son corset était bien serré et qu'elle allait lui passer la robe par dessus la tête. Manuela était la domestique de Novalee, enfin de la famille VonLambert. D'origine portugaise, elle avait été recueillie par la famille alors que Novalee n'était encore qu'une enfant et la petite fille avait trouvée en Manuela une confidente voir une amie. Quand à Manuela, elle faisait son travail du mieux qu'elle pouvait étant logé et blanchie aux frais de la famille VonLambert. Elle avait rapidement compris que sa vie ne serait pas bien palpitante surtout lorsqu'elle fut engagée par Mr VonLambert. Domestique, pauvre femme qu'elle est. Novalee la plaignait. Elle se rendait compte que son travail n'était pas facile tous les jours et qu'elle devait subir les crises de nerfs de ses pauvres parents. Et elle la plaignait pour ça. Mais elle la plaignait aussi pour beaucoup d'autres choses. Depuis qu'elle est arrivée en Angleterre, elle n'a pas revu sa famille: elle leur envoi un peu d'argent de temps en temps et échange quelques lettres mais les seuls souvenirs qui lui restent de sa famille portugaise sont les photos qu'elle garde dans une boîte en bois qui à une valeur tellement importante à ses yeux.

Novalee sera la poitrine alors que Manuela lui enfila sa robe puis l'ajusta correctement. Ensuite, elle fit asseoir Novalee face au miroir et remonta ses cheveux en un magnifique chignon et lui mit quelques barrettes qui pourrait faire tenir le chignon. Ensuite, elle ajouta un magnifique collier saphir autour du cou de la jeune femme, un peu de parfum et de poudre puis la fit se relever. Oh oui, Novalee était devenue une belle jeune femme. Novalee la remercia puis pris lentement le châle posé sur le canapé - messe oblige: en effet, il faut toujours avoir les épaules recouvertes lorsqu'on se rends à la messe.
Son père arriva et lui annonça qu'il était temps d'y aller. Ils descendiren dans le grand hall puis se dirigèrent vers la "cérémonie". En entrant dans la salle, Novalee jeta des coups d'oeils à gauche et à droite, espérant voir Alexander, l'homme avec qui elle avait sympathisée la veille. Elle ne le vit pas et s'assit au troisième rang. La messe commenca...

... Et elle se termina au bout d'une longue heure d'attente. Un petit sourire s'étira sur les lèvres de notre jeune Novalee qui souffla intérieurement. Elle croyait en Dieu mais elle ne voyait pas vraiment l'intéret de se rendre à des messes aussi longues. A londres, Novalee allait se confesser tous les mois et cela passait. La, elle va devoir se rendre à la messe tous les dimanches du voyage. Hallelujah!
Le repas commenca. Novalee était placée à la table de ses parents entre une vielle femme aigrie et une autre plutôt corpulente qui avait des manières très grossières. Et en plus de ça, son père l'abandonna à son sort. Elle se retrouva donc prise au piège avec des femmes qui racontaient leurs vies et des blagues pas drôles.
Un majord'homme tapota doucement son épaule et lui donna le mot qu'elle prit et déplia:
"Content de voir que tu as meilleur mine que se matin, mais ton père t'a condamné au nid de serpents. Laisses moi te tendre la main encore une fois, en t'offrant de me tenir compagnie."

La jeune femme sourit puis tourna la tête et vit le jeune homme assis à une autre table, un sourire étirant ses lèvres. La jeune femme se leva de table et s'adressa aux madames et gentlemans de sa table:

- Veuillez m'excuser.

Sa mère ouvrit la bouche comme si elle était outrée que sa fille quitte la table mais cette dernière haussa un sourcil malicieusement et se dirigea vers la table de Alexander. Lorsqu'il la vit arriver, il se leva et l'accueillit chaleureusement.

- Tu n'imagines même pas comme tu me sauves la vie.

Elle lui sourit puis ajouta:

- Ca va... Mieux qu'hier en tout cas. Et toi? Pas trop ennuyante la messe?


Tout en posant ces questions, la jeune femme prit place aux côtés de Alexander, à sa table.

       ______



Don't believe in your dreams.
The life is hard, so hard.
The heart of a woman is a sea of secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]   Mar 16 Mar - 7:16

Il guettait discrètement Novalee et quand elle se leva, il put la voir dans toute sa splendeur. Car oui, possible amie ou non, ça ne change rien à la beauté et au charme qu'elle possède, amplifié par se qu'elle porte en plus. Déjà, il avait du mal à détourner son regard du saphir, mais avec un peu de concentration, il put y arriver. Quand elle arriva près de lui, il se permet une salutation familière, puis elle lui dit qu'il n'imaginait même pas à quel point il lui sauve la vie, mais si, justement, il s'en doute quand même un peu. Il lui adressa alors un beau sourire, auquel elle parut répondre, ajoutant ensuite qu'elle allait mieux qu'hier et elle lui demande aussi son avis sur la messe. Sourire amusé au coin des lèvres, il s'assoit une fois qu'elle est assise, replaçant un peu sa chaise et se passant une main du long de son veston, levant ensuite le regard pour regarder Novalee dans les yeux.

-Ça l'est toujours trop... mais c'est un peu un passage obligé et puis, ce n'est pas si mal. Je suis arrivé un peu après toi. J'ai essayé de m'asseoir près de toi mais... c'est que tu es une fille assez bien entouré dis donc. Et comment tu as trouvé la messe?

Il semblait toujours y avoir un attroupement de personnes auprès d'elle. À l'oeil, on pourrait presque croire qu'elle en était prisonnière. Ce n'était peut-être qu'une impression, ou un indice en se qui concernait la vérité. Des parents méfiants sont capables de tout après tout. Après qu'elle lui ait répondu, si elle lui répond bien sûr, il enchaîne sur un ton un brin malicieux, l'air d'avoir l'intention de lui révéler un secret alors qu'il se penche un peu vers elle, au-dessus de la table, faisant signe avec un doigt qu'elle s'approche elle aussi, car il a un truc à lui dire:

-Tu sais, la comtesse de Devonshire qui était à côté de toi? Je la connais plutôt bien cette fille. Je connais bien sa famille. La connaissant, elle devait encore être en train de se vanter de son mari plein aux as et dans la quarantaine pas vrai? Eh bien imagines toi que son très cher mari si parfait fréquente les bordels de White Chapel pour se faire une petite cure de... comment dire... il a des problèmes et apparemment, sa petite comtesse n'est pas tout à fait la mieux placer pour lui régler ça. Scandales, scandales...

Il se replace comme il faut et il eut un sourire amusé par ses remarques.

-Cette rumeur était gratuite, j'avais trop envi de t'en faire part.

On a parfois l'impression en côtoyant ses autres qui ne parlent que d'eux et de leur réussite, ou bien de celle de leurs maris, qu'on est une personne ratée ou qui n'a pas la même chance qu'eux. Ou bien, on sait pertinemment que c'est du grand n'importe quoi et on se lasse de tout se baratinage. Par moment, Alexander avoue s'intéresser aux rumeurs qu'il apprend par le biais de sa sœur ou des filles qu'il côtoie. Véritable mine d'or de l'information, il aime bien savoir se qui se cache sous les masques et les jupes de certaines aristocrates. À toute fin pratique, cela passe le temps. Novalee et lui discute encore un peu, de tout et de rien, du temps qu'il fait, peut-être, quand une voix se fait entendre derrière lui. C'est celle de Bruce Ismay, propriétaire de la White Star et à bord du Titanic pour son voyage inaugural. Il s'adresse de façon assez familière au jeune homme, qui se lève après s'être essuyé les lèvres dès qu'il entend la voix de monsieur Ismay.

-Tiens tiens, si ce n'est pas le jeune Beckett! Ma parole, tu as l'élégance de ton père quand il avait ton âge. Je regrettes de ne pas avoir plus de temps, j'ai beaucoup de personnes à rencontrer mais, néanmoins, j'ai su par ton père la bonne nouvelle et je te dis félicitations. C'est une étape importante dans la vie de tout homme. Tu verras, tu seras... transformé. Et qui est cette charmante jeune femme. Est-ce la chanceuse?

Avalant de travers en entendant monsieur Ismay, debout auprès de lui, il restait quand même impassible, même si ses yeux étaient légèrement troubles, il les tourne vers Novalee, qu'il présente à monsieur Ismay comme une personne qu'il a rencontré depuis peu. Il explique alors que monsieur Ismay et son père sont des amis de longue date. Le propriétaire de la White Star s'en va ensuite, faisant la promesse que le capitaine passerait les voir et Alexander lui adresse un dernier au revoir poli. Se rassoyant, il appréhendait les questions de Novalee sur se qu'elle venait d'entendre et d'ailleurs, il paraissait mal à l'aise et nerveux, regardant ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Féminin messages : 93
█ Date d'inscription : 08/03/2010
█ Classe : 1ere classe
█ Emploi : Aucun
█ Situation : Célibataire
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Aurore
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]   Jeu 18 Mar - 20:01

[hs: excuse moi pour le retard ]

Alexander dit à Novalee qu'elle était une fille bien entourée. Si il savait. Certes, elle était entourée de toute la bonne société comme lui d'ailleurs, mais c'était d'un côté son rôle. Car Novalee joue un rôle en permanence. Elle joue un rôle lorsqu'elle est en société, elle joue un rôle à la maison en faisant croire à son père qu'elle est la fille sur qui on peut compter. Et oui elle est entourée, entourée de personnes qu'elle ne connaît pas, de personnes qui dès que vous avez le dos tourné parlent de vous comme si vous étiez un animal de foire. Mais bon... Étais-ce le prix que la jeune Novalee devait payer pour vivre dans le luxe et ne manquer de rien? Sûrement et elle l'acceptait. Elle préfère être une jeune fille qui ne manque de rien plutôt que trimer pour gagner un sou par mois et ainsi dormir en troisième classe. Car les échos de troisième classe ne sont pas les meilleurs qu'ils soient.
Toutes ces soirées mondaines. Cela pouvait tellement exaspérer la jeune femme: devoir se tenir droite & parler politique pendant toute la soirée tout en ayant une attitude de petite anglaise bourgeoise et qui porte beaucoup d'intérêt à la société d'aujourd'hui. La jeune Novalee poussa un petit soupir. Des soirées bien étranges et à vrai dire assez ennuyantes. Les sujets en devenaient barbants à la fin et elle n'aimait guère le moment ou les hommes allaient fumer un bon cigarre, son père la laissant seule au milieu de toutes ces femmes assoiffées de ragots et de rumeurs en tout genre.
En Alexander, elle avait trouvé un compagnon de route. Un confident, elle espérait! Seul le temps pourra nous le dire.

- Certes entourée, mais tellement seule en réalité. Quand à la messe, je t'avouerais que je m'y suis peu préoccupée, j'étais tellement perdue dans mes pensées. Je suis croyante mais je n'ai jamais aimé aller à la messe. Me confesser une fois par mois me suffit largement.

La jeune femme lui fit un petit sourire et remarqua le sourire malice de Alexander qui enchaîna sur la comtesse du Devonshire. Novalee l'écouta raconter son petit ragot qu'il qualifiait de "gratuit" et en rigola. Ce que cette dame pouvait être grossière... La pauvre, comme quoi on peut en apprendre beaucoup sur les gens. Mais si Alexander le savait, d'autres personnes le savaient forcément.
C'est en partie aussi pour cela que Novalee n'était pas une grande fan de la première classe. On a tous des secrets à cacher lui disait sa mère lorsqu'elle n'était encore qu'une enfant et c'était bien vrai. Novalee l'avait compris.
Elle répliqua d'un petit sourire taquin et posa sa main sur sa bouche:

- Oh mon Dieu! Je n'aurais jamais pensée ça d'elle... Pauvre femme!

Fit-elle comme outrée de l'attitude du mari de cette chère Comtesse du Devonshire. Si elle n'était pas capable d'assurer, c'est qu'elle ne devait pas tellement être douée. Pauvre femme quand même. Son mari n'est pas non plus obligé d'aller voir ailleur et surtout dans un bordel

- Je t'en remercie alors. Je vais bien la garder pour moi. On ne sait jamais, elle pourrait peut-être m'être utile à l'avenir.

Elle lui fit un petit clin d'oeil complice puis les deux jeunes gens enchainèrent sur des sujets: ils parlèrent de tout et de rien, du beau temps et de la pluie, du bateau, de la longeur du voyage. Mais aussi de leurs passions et de ce qu'ils aimaient faire leur temps libre. Alors qu'ils parlaient tranquillement, la voix de Bruce Ismay s'éleva dans les airs. Novalee le connaissait peu: elle savait juste qu'il était le directeur de la White Star Line et qu'il était monté à bord du bateau pour son inauguration. Alexander se leva pour l'accueillir et Novalee ne sut quoi faire. Elle resta assise sur sa chaise et attendit que Alexander termine.

-Tiens tiens, si ce n'est pas le jeune Beckett! Ma parole, tu as l'élégance de ton père quand il avait ton âge. Je regrettes de ne pas avoir plus de temps, j'ai beaucoup de personnes à rencontrer mais, néanmoins, j'ai su par ton père la bonne nouvelle et je te dis félicitations. C'est une étape importante dans la vie de tout homme. Tu verras, tu seras... transformé. Et qui est cette charmante jeune femme. Est-ce la chanceuse?

Novalee jette un coup d'oeil qui a les yeux écartés comme des socoupes volantes. Il fallut un moment avant que ça fasse *tilt* dans le cerveau de Novalee. Alexander reprit et la présenta rapidement à Bruce, lui expliquant que lui et son père sont des amis de longues dates. Puis, Mr Ismay s'en va laissant les deux jeunes seuls à leur tables. Ils se rassoient et Novalee ne peut pas s'empecher de poser la question qui lui brûle les lèvres:

- Tu es fiancé? C'est super! Qui est l'heureuse élue?...
On dirait que ce sujet te mets mal à l'aise pourtant c'est une bonne nouvelle, je me trompe?

       ______



Don't believe in your dreams.
The life is hard, so hard.
The heart of a woman is a sea of secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]   Ven 19 Mar - 5:31

Elle lui avoue tout de suite cette solitude qu'elle ressentait, en parlant du fait qu'elle avait beau être entouré, elle se sentait quand même seule. Ses mots le touchèrent, parce que c'est aussi vrai pour lui aussi par moment. Il a beau avoir l'impression que sa vie est comblée, il ressent toujours un grand vide qui s'explique difficilement. Elle avait eu des impressions semblables aux siennes pour se qui est de la messe et cela le fit sourire. Regardant Novalee dans les yeux, il se perdit même un peu dans ses iris et il lisait dans se visage certaines émotions, mais il remarquait aussi un visage unique, qui semble avoir quelque chose de particulier.

-Dieu est une source de réconfort, mais je trouve toujours cela paradoxal qu'on nous l'impose d'une certaine façon. La messe d'aujourd'hui n'était rien de plus qu'une occasion de montrer à quel point nous sommes des gens biens. Enfin, c'est se qu'on veut bien laisser croire. Je crois en Dieu, mais en bon protestant, j'y crois selon ma propre volonté individuelle. Je suis assez intelligent pour avoir ma propre interprétation de la Bible et je n'ai pas besoin d'aller à la messe pour vivre en bon Chrétien.

Il enchaîne sur un sujet un peu plus léger plus tard. La foi n'est jamais un sujet évident, mais il se sentait assez à l'aise avec Novalee pour en parler avec elle. Il réussit ainsi à faire sourire la jeune femme, même s'il était léger ou taquin. On se doute bien que si Alexander le sait, déjà quelques autres personnes sont au courant, mais en se qui le concerne, il trouve surtout que cela fait un sujet de conversation assez amusant. Lorsqu'elle le remercie pour lui avoir dit cette information, il fait un petit geste de la tête et un sourire en coin qui semble signifier : "de rien". Le clin d'oeil complice lui fit lâcher un petit rire amusé, tout aussi complice. Discutant avec Novalee, mangeant le repas, il passait un agréable moment avec elle, découvrant en la jeune femme quelqu'un d'intéressant, qui sait tenir une conversation, mais qui est amusante et drôle aussi. Elle parlait librement et ouvertement de ses passions et Alexander faisait de même. Puis, arrive la conversation avec Bruce Ismay, où un des secrets qu'il voulait préserver est découvert. Eh oui, il est fiancé à Judith Rockfeller, la fille d'un riche américain qui semble vouloir rattacher sa fille à un aristocrate britannique. Il aurait bien souhaité que Novalee ne sache jamais cela. Non pas qu'il avait honte, mais ses fiançailles n'étaient en rien sa décision, mais bien celle de ses parents.

Les yeux baissés, il les relève vers Novalee qui lui demande qui est l'heureuse élue. Elle semblait heureuse oui au cours de l'été dernier. Une fille bien sympathique, une femme que beaucoup d'hommes rêveraient d'avoir comme épouse, mais peut-être parce qu'on la lui impose, Alexander est incapable de l'aimer. Elle lui dit que c'est une bonne nouvelle et il acquiesça en silence, sans avoir l'air heureux ou quoi que se soit. Haussant des épaules, il regarde autour et se lève.


-Viens avec moi s'il te plait, je dois te parler.

Il se nettoie rapidement la bouche avec une serviette de table en soie, puis la dépose et se lève, tendant la main à Novalee pour qu'elle la prenne et se lève à son tour. Il marcha ensuite, une main dans les poches, se dirigeant vers le couloir qui mène à différents salons tous plus luxueux les uns que les autres. Il trouvent un foyer avec un tableau du Titanic et une horloge, un endroit où ils seront tranquilles pour discuter de ses fiançailles justement. Il ferme la porte, après l'avoir invité à entré et se gratte la tête. Apparemment, chacun son tour doit se livrer à certaines confidences. Il s'avance vers le foyer et en fixe le feu, alors que dos à Novalee, il semblait chercher ses mots, finissant par expliquer, alors qu'il fixait toujours les flammes.

-Ma fiancée s'appelle Judith Rockefeller. Elle est Américaine. Il y a un an et demi maintenant, nos parents respectifs ont décidé de faire de nous mari et femme. Elle a passé un été chez moi, pour qu'on fasse connaissance et... c'est une demoiselle gentille, polie, intelligente, belle, mais...je ne l'aime pas. Je ne me marierai pas avec une femme que j'aime. Et maintenant, se navire doit me conduire en Amérique, pour préparer le mariage qui aura lieu en mai. Je suis désolé...

Désolé de quoi? De ne pas lui en avoir parlé avant? Il évite de porter sa bague, alors il est plutôt difficile de savoir qu'il est fiancé et puis, la question se pose difficilement. Désolé aussi de se plaindre dans un sens et de lui dire cela. Il sait bien qu'il n'est pas le premier à avoir se problème, ni le dernier d'ailleurs. Les mariages d'amour, ce n'est pas une réalité du monde dans lequel ils vivent. C'est rare comme une perle. Ses parents ont eu cette chance, maintenant, ils imposent à leur enfant leur choix, prétextant que l'amour est un sentiment qui peut se construire au fil du temps. Son père lui a même dit qu'avoir pu, il aurait voulu d'une femme comme Judith, mais qu'il a dû se "contenter" de sa mère. La tête baissée, les deux mains dans les poches, Alexander était maintenant silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Féminin messages : 93
█ Date d'inscription : 08/03/2010
█ Classe : 1ere classe
█ Emploi : Aucun
█ Situation : Célibataire
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Aurore
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]   Sam 10 Avr - 20:32

Alexander lui avoua qu'en bon Chrétien, il n'avait pas forcément besoin d'aller à la messe pour bien vivre. Novalee le comprenait parfaitement car la jeune femme elle-même ne considérait la messe que comme un passe temps qui lui permettait de s'occuper pendant quelques heures. Elle aimait bien chanter même si ce sont des chants religieux. Lorsqu'elle est seule, elle chante dans sa baignoire, sifflote dans son lit... Ca lui permet de faire passer le temps. Dieu est une réelle source d'inspiration, ça oui.
Novalee préféra garder le silence à ce sujet. Elle n'avait pas envie de continuer sur Dieu et ses fidèles. Elle avait plutôt envie d'apprendre à connaître le jeune homme et de toute façon, Bruce Ismay, les interrompa dans la conversation.

Après le passage de Mr Ismay, Novalee posa sa question à Alexander et haussa un sourcil. Cela l'intéressait un peu plus que Dieu. Ainsi, le jeune homme était fiancé. Novalle n'en croyait pas ses yeux mais elle comprenait qu'il préfère garder ça pour lui. Ce n'était pas un sujet que l'on abordait si acilement, quoique...
Le jeune homme lui demanda si elle pouvait l'accompagner et ils se levèrent tous les deux de tables pour se diriger vers l'un des foyers de la première classe. Lorsque Novalee entra dans la pièce, elle la trouva chaleureuse et prête à accueillir les confidences de nos deux passagers. Elle sut tout de suite que son compagnon était mal à l'aise. Il se tourna vers le feu et chercha ses mots.
Novalee quand à elle s'assit dans un fauteil, face au dos du jeune homme qui lui annonca qu'il était fiancé à une Américaine et qu'ils allaient se marier en Mai et que le jeune homme ne l'aimait pas. Il voulait se marier avec une femme qu'il aime ce qui est normal.
Ce qui étonna la jeune femme fut le "je suis désolée" qu'il ajouta à la fin de son monologue.
Elle remarqua qu'Alexander était toujours dos à elle et fixait le feu, baissant la tête et les mains dans les poches.

La jeune femme décida de se lever de son siège et s'avanca doucement vers Alexander. Puis, elle se glissa entre lui et la cheminée et le regarda, un petit sourire au lèvres.

- Pourquoi t'excuses-tu? On a chacun ses secrets et moi-même j'en ai pleins. C'est normal que tu évites d'en parler. J'espère sincèrement que tu ne feras pas une erreur, c'est tout. Faire un mariage d'honneur ou d'argent ou je ne sais quel autre prétexte ne sera jamais comme un mariage d'amour. Et je t'apprécie donc j'aimerais que tu sois heureux.

Elle réfléchit quelques instants puis repensa aux mots qu'il venait de lui dire et se rendit compte qu'elle était peut-être partie sur la mauvaise piste:

- Attends, tu viens de me dire que " tu ne te marierai pas avec une femme que tu n'aimes pas" donc tu vas l'annuler?
Tout ça pour dire que je suis contente d'être au courant, d'avoir quelqu'un avec qui parler.


Elle lui fit un petit sourire et attendit sa réponse.

       ______



Don't believe in your dreams.
The life is hard, so hard.
The heart of a woman is a sea of secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]   Sam 10 Avr - 20:57

Alexander venait de vider son sac à Novalee, qui savait maintenant qu'il était fiancé à une promise qu'il n'aime pas. Il ne l'entendit pas se lever, mais bien vite, il sentait que la jeune femme était près de lui et elle passe même devant, pour pouvoir le regarder dans les yeux et lui parler en face. Lui la regardait aussi, se perdait dans son regard et oui, espérait y trouver un certain réconfort. Il espérait oublier et mettre de côté cette histoire de fiançailles, mais c'était sans compter les amis de son père qui vont bien s'amuser à lui rappeler. Il devine déjà un des sujets de soirée. À la grande table, en compagnie des dames, on vantera le nouveau fiancé, lui souhaitant le bonheur et la meilleure des chances. Au salon, entre homme, on discutera de femmes et de mariages, allégeant le tout puisque nombreux sont ceux qui trompent leurs femmes et qui ont des maîtresses. Alexander sera sûrement de ceux-là.

Elle souriait, expliquant qu'il n'a pas à s'excuser. Pourtant, il sent quand même qu'il aurait pu lui dire avant et non pas attendre qu'un étranger lui annonce, mais la vérité, c'est qu'il ne voulait pas qu'elle le sache. D'ailleurs, il ne porte pas sa bague, se que peut de personne remarque et même quand c'est le cas, il a une liste de justification, la plus simple étant qu'il doit la faire agrandir parce qu'il a engraissé des doigts. Pourtant, il porte sans mal sa bague familiale. Être fiancé ne devrait quand même pas être un secret par contre. Une erreur? Difficile à dire. Il a surtout l'impression que dire "non" serait la grande erreur. Sa famille le renierait, il aurait trompé leur confiance. Être bien né ne signifie pas faire se qu'on veut pour autant. Il faut faire certain sacrifice. Quand on y pense, se marier avec la belle Rockfeller n'est pas si mal. Novalee l'apprécie et souhaite qu'il soit heureux. Il baissa le regard, comme honteux presque, puis le relève vers elle quand elle parle à nouveau.


-Je viens de te dire que je vais me marier. Je n'ai pas le choix et puis... quand bien même que je l'aurais, je crois qu'en naissant avec le nom Beckett, il était certain que je ne pourrais pas me marier par amour. Je me maries parce que mes parents le veulent ainsi. C'est tout, je ne suis pas le premier, ni ne serai le dernier. On ne vit pas dans un roman d'amour où on trouve son âme sœur, avec qui on se marie et on a des enfants. Le vrai monde est bien différent. Alors non, je ne crois pas que je vais annuler. D'ailleurs, ce n'est pas la fin du monde, la vie continue et je compte encore en profiter. Cette croisière est une belle occasion de rêver dans un sens. De rêver de tomber amoureux, de se sentir libre, seulement pour quelques jours. Sans fiançailles, sans parent qui nous dicte notre conduite, sans retenu de conscience qui nous dit "oh, mais ce n'est pas bien"... Où sourire ne serait jamais hypocrite et où on pourrait écouter notre cœur, sans se soucier du reste. C'est peut-être ça le vrai voyage...

Puis, sans trop comprendre pourquoi, il pose sa main contre se visage qui le fixait avec un sourire depuis un moment. Contre la joue plus précisément et à son tour, il eut un sourire conciliant, reconnaissant même. Parce qu'elle ne l'avait pas jugé, ni ne s'était frustré. Peut-être qu'intérieurement, elle le juge, mais comme s'il voulait, à partir de maintenant, joindre les gestes aux paroles qu'il venait de dire, il se résigne à écouter son cœur, d'une certaine façon et alors, tout doucement, il approche sa tête de celle de Novalee, les paupières mis-closes, le nez se frôle, il souhaite sceller avec elle un baiser, seulement, peut-être le repoussera-t-elle, il ne le sait pas, mais se midi, il prend un risque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Féminin messages : 93
█ Date d'inscription : 08/03/2010
█ Classe : 1ere classe
█ Emploi : Aucun
█ Situation : Célibataire
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Aurore
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]   Dim 11 Avr - 11:09

Alexander n'avait pas tort. Nous n'étions pas dans des contes de fées ou autres romans d'amour qui se finissait toujours bien. La, nous étions dans la vraie vie. Nous étions dans une société ou nous étions destinés a épouser les bons partis et non la personne de son choix. Novalee le savait mais elle avait toujours eu un peu d'espoir qu'elle épouserait un homme dont elle est amoureuse. Comme le dit le dicton: "l'espoir fait vivre" et la jeune femme ne préfère pas de toute façon penser à ça pour le moment. Ses parents ne lui ont pas encore parlés d'un mariage mais cela ne serait tardé. Dès qu'ils seront installés à New York, ils se mettraient à la recherche de prétendants pour leurs deux filles. C'était peut-être le moyen de se mettre à l'abri de toute crise économique ou quelque chose comme ça. Ils veulent assurer l'avenir de leurs filles et ça Novalee pouvait le comprendre.

- Tu as raison, notre destin est déjà tout tracé. Tu vas arriver en Amérique et te marier avec cette jeune femme et moi je vais m'installer à New York. Comme tu dis, c'est à cause de ton nom mais il ne faut pas se laisser abbatre pour autant et se dire que c'est comme ça que la vie doit se passer. On n'en a qu'une seule de vie alors il vaut mieux en profiter. J'espère juste que malgré tout tu seras heureux de la décision de tes parents et que tu ne seras pas comme tous ces hommes qui auront des maitresses à gauche et à droite.

Elle lui fit un tendre sourire. Ce qui l'étonna aussi c'est que le jeune Alexander ne portait pas d'alliance mais elle se dit sûrement que c'était pour que personne ne l'embête comme elle venait de le faire sur sa vie future. Il voulait surement garder l'anonymat. Elle aborderait ce sujet un autre jour. Elle avait déjà entendue parler de la famille Rockfeller surtout pour leur grande fortune et qui étaient installés aux Etats-Unis. Son père essayait de prendre modèle sur tous ces hommes qui avaient réussis en Amérique car c'était ce qu'il voulait faire.
Novalee ne voulait plus en parler. Elle aurait tellement voulu rester à Londres plutôt que d'aller s'installer aux Etats-Unis d'Amérique. C'est vrai, à Londres, elle avait tout: ses amies, ses amants ( quoique peu nombreux), sa famille... Et elle venait de tout quitter sur un coup de tête de son chère père.


Novalee sentit une main se poser sur sa joue. Elle ne l'avait pas jugée, elle comprenait parfaitement ce que le jeune homme pouvait vivre en ce moment. Il approcha tout doucement d'elle, les yeux mi-clos, la tête un peu penchée sur le côté.
Novalee ne sut quoi faire. Ce n'était pas une bonne idée: il allait se marier et elle partir ailleurs. Mais après tout, comme il venait de dire: c'est peut-être cela le vrai voyage. Alors elle décida de se laisser aller.
Elle fut le dernier pas pour que ses lèvres se posent sur les siennes. C'était un baiser plutôt tendre, pas comme elle en avait l'habitude. Il était différent. Elle s'approcha un peu plus de lui et entoura ses mains autour de son cou.

       ______



Don't believe in your dreams.
The life is hard, so hard.
The heart of a woman is a sea of secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]   Dim 11 Avr - 15:08

Novalee acquiesça à se qu'il disait, du moins en partie. Une certaine partie de leur destin est tracé, mais pas tout au complet. On peut les forcer à marier quelqu'un, mais on ne pourra jamais les forcer à aimer. Elle va s'installer à New-York et dans la façon qu'elle le dit, on voit bien que Novalee ne le fait pas de gaieté de cœur, bien au contraire. New-York, peut-être pourront-ils se voir. Elle l'encourage, lui dit de ne pas se laisser abattre, malgré les obligations qui viennent avec son nom. Elle exige quand même de lui une certaine fidélité et là, on peut dire qu'Alexander n'est peut-être pas très enthousiaste non plus. Il sait que ce n'est pas très gentil pour la fille. C'est un manque de respect flagrant, il est le premier à le reconnaître, seulement, s'il tombe amoureuse d'une fille, il ne croit pas qu'il sera du genre à s'en priver uniquement parce qu'il a une bague au doigt. Il eut donc un petit geste de tête acquiesceur, mais il n'avait pas bonne mine, cette histoire de mariage semblait l'affecté profondément, même si en privé, il n'en montre rien et qu'au contraire, il affiche un sourire presque scandaleux quand on connait se qu'il en pense réellement.

Pourtant, même après cette phrase sur la fidélité, elle accepte se baiser qu'il voulait bien échanger avec elle. Un premier baiser, tendre, doux, subtile et en nuance, qui ne cherche pas à aller plus loin que se premier contact des lèvres contre les siennes. Il avait beau avoir fait le premier pas, il n'était pas certain de la réaction de Novalee et pourtant, il faisait confiance à son instinct et comme toujours, il se dit que quand il ressent une attirance, de l'affection pour quelqu'un, c'est souvent réciproque. Elle s'était confiée à lui comme peu de femmes l'ont fait avec lui et il s'est confié à elle comme il l'a rarement avec une femme, exception faîte de sa sœur. Mais il n'y a pas que ça... Est-ce impoli que de dire qu'il trouve Novalee belle, qu'il aime ses yeux, son visage et même, son corps? Qu'il est attiré par elle? Non, il ne le croit pas. D'ailleurs, quand leurs lèvres se touchent et qu'il la sentit répondre, passer ses bras autour de son cou, lui posant ses même sur les côtés de la robe de Novalee, il se sentit un peu plus nerveux, le cœur accélérant légèrement, mais en même temps, se baiser trop court fut des plus agréables. Pourquoi lui a-t-elle rendu? Avant de poser pareille question, il devrait peut-être expliquer pourquoi est-ce qu'il l'a embrassé. Pourtant, il n'a pas envi de se poser de question, pas plus qu'il ne veut croire que se baiser était un accident. Il affichait maintenant un petit sourire heureux, mais discret, remontant une main pour encore caresser une des joues de Novalee.


-Woah, se baiser c'était... Tes lèvres contre les miennes, tes bras qui m'ont entouré... Je dois avouer que je ne m'attendais pas à ça... Tu ne t'attendais sûrement pas à se que je t'embrasse non plus.


Il agrandit son sourire, faisant nu peu d'humour à la fin, bien qu'au début, il parlait de façon candide et naïve, mais il semblait sincère, et d'ailleurs, il l'est. Il est resté étonné par la réaction et par se premier baiser qu'il n'attendait pas vraiment et qu'elle lui a rendu, avec une proximité non-négligeable, sans parler de cette tendresse qu'il a trouvé particulière. Vous avez compris qu'Alexander a craqué pour se baiser. Maintenant, que vont-ils faire? Il ne veut pas se limiter à un seul baiser, même si c'est la chose sage à faire, lui étant fiancé.

-Je sais que se qui se passe ici n'est sans doute pas bien... Du moins, c'est se que les gens diraient, nos parents compris... mais... pour moi, se qu'on vient de faire est bien. Jamais personne ne pourra me l'enlever ou me le faire regretter. Se moment en est un qui n'appartient qu'à moi.

Puis, avec un sourire et de façon beaucoup moins sérieuses, il ajoute:

-Se moment, c'est celui où un jeune homme a embrassé la plus jolie fille à bord du Titanic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Féminin messages : 93
█ Date d'inscription : 08/03/2010
█ Classe : 1ere classe
█ Emploi : Aucun
█ Situation : Célibataire
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Aurore
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]   Dim 11 Avr - 18:50

Novalee décida de se laisser aller pour une fois. Après tout, personne ne le saurait, cela resterait au pire entre eux et elle voulait en profiter, prendre du bon temps dirons-nous. Elle ne voulait pas penser à sa pauvre mère qui était totalement soumise à son père. Elle ne voulait pas penser à toutes ces personnes qui étaient assises dans la salle de restauration, au déjeuner de ce cher capitaine. Elle ne pensait même pas aux conséquences de cet acte. Et si jamais quelqu'un entrait dans la pièce? Comment se justifieraient-ils sachant que Alexander est un homme censé être "fiancé". Normalement, Novalee n'était pas comme toutes ces filles. Elle n'aurait pas voulu normalement mais la, le destin en avait joué autrement.

Elle répondit donc au baiser de ce cher Alxander. C'était un baiser simple, doux et qui ne cherchait pas à aller plus loin que le contact de ses lèvres sur celles du jeune homme. C'était un baiser tout simple et qui ne ressemblait à aucun des baisers qu'elle put avoir. Elle n'avait as embrassé énormément de garçons dans sa vie d'adolescente et de jeunes femmes mais lorsqu'elle en avait eu, ils était rapides et plus passionnés. Ils se faisaient plus pressants. Elle profita donc de cette occasion. Alors qu'elle mit les mains autour de son cou, lui posa les mains sur la robe de Novalee. Lorsque ce baiser se termina, à contre coeur pour Novalee. Alexander posa une main sur sa joue qu'elle recouvrit de la sienne puis la laissa retomber le long de sa taille.

- Non, pas vraiment enfaite. Mais c'était... très agréable.

Elle lui fit un petit sourire et répondit à la réplique de Alexander:

- Ce n'était sûrement pas une bonne idée mais je ne regrette pas ce que je viens de faire. Malgré le fait que je persiste à croire que c'est une mauvaise idée.

Elle lui fait un petit sourire puis rougit à la réplique de Alexander et répliqua du tac-au-tac:

- Ce moment, c'est celui ou une jeune femme a embrassé l'homme le plus charmant voir le plus beau à bord du titanic.

Elle lui sourit puis se mordit la lèvre. Une question lui trotait dans la tête:

- Et maintenant? Que faisons-nous?

       ______



Don't believe in your dreams.
The life is hard, so hard.
The heart of a woman is a sea of secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]   Dim 11 Avr - 19:09

N'allez pas croire qu'Alexander n'est pas passionné, mais en se moment, il préfère faire preuve d'une certaine retenue, surtout avec Novalee. Se qui est un peu contradictoire, puisque c'est lui qui parle de se relâcher, mais se premier baiser est une porte qui s'ouvre. Le prochain sera différent et peut-être même beaucoup mieux. Non, certainement, il sera beaucoup mieux. Sauf qu'il faut l'endroit, le bon moment, pas certain que se soit le bon endroit et le bon moment en se moment même. Ils sont seuls, c'est vrai, mais rien n'est verrouillée, des gens pourraient passer. Bien sûr, il n'est pas une figure connue, mais avec la chance qu'il a...

Il aime son sourire, elle semble si sûr d'elle, et posée aussi. Elle l'intrigue de plus en plus. Il la pensait douce, délicate, mais il comprend maintenant que Novalee est une femme qui n'est pas sans cacher un certain potentiel. La maturité est souvent preuve d'une certaine force, d'un certain caractère aussi. Tandis qu'elle avoue continuer à croire que c'est une mauvaise idée, il replace une des mèches des cheveux de la demoiselle. Il ne répond rien d'autre à cela que se qu'il dit ensuite et en guise de réponse, il a droit à deux compliments qui le font sourire, ses yeux brillants presque. Si ça continue, elle va le faire craquer ici, maintenant. Allons Alexander, un peu de sagesse et de retenue.


-Bonne question... je propose qu'on retourne terminer notre déjeuner avant que notre absence ne soit remarqué. Ensuite... eh bien... On pourrait se retrouver à un endroit où on sera certain de ne pas être dérangé. Où on pourra discuter tranquillement et aussi...

Il s'approche d'elle et murmure à son oreille, accomplissant ensuite le geste murmuré:

-S'embrasser à nouveau...

Et voilà qu'il lui donne un avant-goût d'un Alexander beaucoup moins retenu. Passionné, mais aussi jeune et fougueux, au désir excessif. N'empêche, il se retient encore un peu et ne prolonge pas le baiser trop longtemps, même s'il caressa la nuque de Novalee, avant de la laisser descendre le long de sa colonne vertébrale, pour arrêter la course de sa main au milieu du dos de la belle. Ensuite, il se détache d'elle, non sans regret, mais il faut parfois savoir faire preuve de sagesse. Redevenant galant, il lui ouvre la porte pour la ramener à la salle à manger, à moins qu'elle n'ait suggéré autre chose que se qu'il ait dit. Alexander est toujours ouvert! En tout cas, il se voit déjà échanger des regards complices et manquant peut-être de discrétion durant le repas. Une fois le repas terminé, ils pourront se retrouver... sans regret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Féminin messages : 93
█ Date d'inscription : 08/03/2010
█ Classe : 1ere classe
█ Emploi : Aucun
█ Situation : Célibataire
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Aurore
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]   Dim 11 Avr - 23:00

Alexander était sûrement un homme tout pleins de qualités: beau, jeune, intelligent et agréable à vivre. Enfin, c'était la facette qu'elle connaissait de lui mais cela lui plaisait. Alexander était le style d'homme de Novalee: qui ne se prenait pas non plus trop la tête. Lorsque Novalee lui avoua que c'était une mauvaise idée, il remit une mèche qui s'échappait de son chignon derrière et ce geste ne fit qu'accelerer les battements de son coeur.

Retourner au repas, cela pourrait être une bonne idée car ils allaient sûrement remarquer leurs absence un peu prolongée par leurs ébats dirons-nous. La jeune Novalee acquiesca silencieusement. Elle savait déjà que sa soeur allait lui poser milles questions et qu'elle allait lui dire la vérité car elle savait parfaitement qu'elle lui disait tout et que cela ne servait à rien qu'elle lui cache quelque chose car elle finirait toujours par l'apprendre. Lorsque le jeune homme s'approcha pour murmurer ces mots à son oreille " s'embrasser à nouveau", Novalee rigola puis reprit la position qu'elle avait auparavent avec le jeune homme. La jeune femme s'appuya sur le jeune homme le faisant reculer de quelques pas. Elle passa une main dans ses cheveux alors que l'autre se baladait sur son épaule. Ce second baiser était beaucoup plus passionné que le premier et cela ne dérangea pas le moins du monde la jeune femme qui en profita. Alexander fit glisser sa main le long de la nuque de Novalee pour la laisser descendre jusqu'au milieu du dos de Novalee. Cela lui provoqua quelques frissons et un sourir naquit sur ses lèvres collées à celle du jeune homme.
Le jeune homme se détacha doucement de Novalee qui regrettait déjà que cela se termine. Elle lui fit un sourire complice et ajouta:

- Waouah! Tu es vraiment doué.

Puis le jeune homme et la jeune femme retournèrent à table et le jeune homme escorta Novalee jusqu'à sa table avant de returner à la sienne. On aurait dit que le temps s'était arrêté en leurs absence. Personne ne posa de questions à propos de leurs absence. Novalee avait hate de remettre ça et regarda Alexander, assis à sa table.

       ______



Don't believe in your dreams.
The life is hard, so hard.
The heart of a woman is a sea of secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♣ 1ère Classe

avatar
Masculin messages : 98
█ Date de naissance : 12/03/1990
█ Date d'inscription : 14/03/2010
█ Age : 27
█ Classe : 1ère classe
█ Emploi : Étudiant
█ Situation : Fiancé
█ Pensées : Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder
█ Photo d'identité :


Passeport~
♣ Topics: Ouvert ✔
♣ Vous pouvez m'appeler: Alex
♣ Points membre:
59/1000  (59/1000)

MessageSujet: Re: Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]   Dim 11 Avr - 23:22

[Topic terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au déjeuner du capitaine [pv Novalee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R.M.S . t i t a n i c ™ :: FLASHBACK ♥ :: Restaurant à la carte des 1ère classe-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit